2 min de lecture Enquête

Les actualités de 22h - Décès dans un Ehpad : ce qu'il faut savoir

Après les cinq décès survenus dans un Ehpad de Haute-Garonne, dimanche 31 mars, l'enquête ouverte par le parquet de Toulouse se concentre sur l'analyse toxicologique du dernier repas des retraités.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 22h - Décès dans un Ehpad : ce qu'il faut savoir Crédit Image : ERIC CABANIS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Patrick Tejero édité par Joanna Wadel

Les familles des résidents de l'Ehpad la Chêneraie en Haute-Garonne ne décolèrent pas. Après le dîner du dimanche 31 mars, cinq pensionnaires sont décédés - vraisemblablement des suites d'une intoxication alimentaire - dans l'établissement situé à Lherm, une commune au sud de Toulouse. 

Au total, vingt-deux personnes sont tombées malades. Dix-neuf étaient toujours sous surveillance lundi soir. Face à cette situation critique, le parquet de Toulouse a ouvert une enquête pour homicides et blessures involontaires, plaçant les chambres et la cuisine de la résidence sous scellés

Selon l'adjoint au maire de la ville, la maison de retraite, ouverte en 2006, ne souffrait pas d'une mauvaise réputation. Cependant, les proches des victimes s'interrogent et certains ont décidé de porter plainte. Parmi eux, Emmanuel, le fils d'une pensionnaire de 75 ans atteinte de la maladie d'Alzheimer, reste dans l'incompréhension.  

"On n'a réussi à voir personne (...) On a eu des informations contradictoires entre celles du médecin de famille, et celles de la maison de retraite", affirme t-il, ému, au micro de RTL. La famille aurait appris les circonstances du drame dans la presse.

Des repas mixés

À lire aussi
Le patineur français Morgan Ciprès. faits divers
Le patineur français Morgan Ciprès accusé de harcèlement sexuel sur mineur

L'enjeu est désormais de déterminer où et dans quelles conditions a été préparé le repas de dimanche soir. Si pour l'instant, rien ne permet d'affirmer avec certitude qu'il s'agit d'une intoxication alimentaire, cette hypothèse est privilégiée par les enquêteurs. 

Les victimes ont été prises de vomissements plus d'une heure après le repas du soir. Afin d'identifier les causes de l'intoxication, des analyses toxicologiques et biologiques des restes de plats sont en cours. Les autopsies devraient également permettre de désigner la bactérie responsable. 

Une première étape après laquelle les enquêteurs devront expliquer comment les denrées ont été contaminées : rupture de la chaîne du froid, problèmes d'hygiène ou encore blessure d'un cuisinier, plusieurs scénarios sont envisageables. 

Enquête interne

Les cinq victimes étaient âgées de 75 à 95 ans. Atteintes de la maladie d'Alzheimer, leurs repas étaient mixés afin qu'elles puissent se nourrir plus facilement. Il est donc possible que la bactérie ait proliféré dans le mixeur, ou dans des aliments préparés à l'avance

Le responsable de Korian France, l'entreprise qui possède l'Ehpad de Lherm, ainsi que 800 établissements dans l'Hexagone, a tenu à affirmer dans un communiqué que tous les repas sont réalisés sur place "avec la plus grande rigueur". L'entreprise a toutefois déclenché une enquête interne. Ce lundi soir, 12 résidents de la Chêneraie étaient toujours hospitalisés en "urgence relative". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Décès Maisons de retraite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants