1 min de lecture Creuse

Creuse : un pompier blessé à l'arme blanche par deux cambrioleurs

Le chef d'une caserne a été attaqué par deux cambrioleurs, qui sont toujours activement recherchés. Les jours de l'homme de 55 ans ne sont pas en danger.

Un camion de pompiers (illustration)
Un camion de pompiers (illustration) Crédit : AFP/P.Pavani
Anne-Sophie Blot
Anne-Sophie Blot
et AFP

Le chef du centre de secours de La Souterraine (Creuse) a été blessé à l'arme blanche, vendredi 10 juin, par deux agresseurs, vraisemblablement des cambrioleurs. Les deux individus étaient activement recherchés samedi. L'adjudant-chef de 55 ans avait fermé et quitté le centre vers 20h30 avant d'y revenir, réalisant qu'il avait oublié son téléphone dans son bureau.

Rentrant dans les locaux, il est alors tombé nez à nez avec un cambrioleur en train de sectionner les câbles d'un ordinateur, a-t-on appris auprès du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) et du parquet de Guéret. L'homme, armé d'un cutter, a porté deux coups au visage du pompier, qui a alors vu un deuxième intrus intervenir et lui donner un coup de couteau à l'abdomen. Il est parvenu à se défaire un moment de ses agresseurs, se fracturant la main au passage, et à actionner la sirène, qui a aussitôt mis en fuite les deux hommes

Bernard Cazeneuve "indigné"

Transporté au CHU de Limoges, le pompier professionnel, marié et père de deux enfants, a été opéré avec succès dans la nuit et ses jours n'étaient pas en danger, aucun organe vital n'ayant été atteint. L'attaque a eu une résonance particulière ce samedi, qui par coïncidence se trouve être la Journée nationale des Sapeurs-Pompiers. Les deux agresseurs restaient en fuite en début d'après-midi. L'enquête a été confiée à la gendarmerie


Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part de son "indignation" face à cette "lâche agression" et exprimé ses "voeux de prompt rétablissement et son entier soutien" au pompier blessé. "Ses deux agresseurs, activement recherchés par la gendarmerie, devront répondre de leurs actes devant la justice", affirme le ministre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Creuse Faits divers Pompiers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants