2 min de lecture Gérald Darmanin

Coronavirus : les rassemblements extérieurs de plus de 6 personnes vont être verbalisés

INFO RTL - Dans un télégramme adressé à l’ensemble des préfets hier, le ministre de l’Intérieur demande que les rassemblements "non autorisés de plus de six personnes" soient verbalisés.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : les rassemblements extérieurs de plus de 6 personnes vont être verbalisés Crédit Image : Anne-Christine POUJOULAT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Cassandre Jeannin

Avant d’afficher publiquement son inquiétude ce matin face à une envolée des cas de coronavirus, Gérald Darmanin avait envoyé un télégramme hier à l’ensemble des préfets de métropole et d’Outre-mer pour demander une application "stricte" des mesures sanitaires "en particulier dans les départements à mesures renforcées".

Dans cette note du 23 mars 2021 que RTL a pu consulter, une des lignes saute aux yeux : "les rassemblements sur la voie publique (…) ne doivent pas dépasser 6 personnes tout en respectant les gestes barrières. Les rassemblements de plus de 6 personnes doivent être verbalisés", enjoint Gérald Darmanin. Et cela sur tout le territoire, pas seulement dans les 16 départements soumis à des restrictions renforcées. 

Sont exclus de cette interdiction les manifestations autorisées par les préfectures ainsi que les enterrements et les réunions à caractère professionnel.

L'interdiction des rassemblements de plus de six personnes à l'extérieur était en réalité en vigueur depuis le deuxième confinement et le décret du 29 octobre 2020 mais le gouvernement ne l'avait pas particulièrement mise en avant. La note demande aux préfets de "communiquer" sur cette "règle essentielle à chacun de nos concitoyens". La jauge de six personnes en intérieur reste une recommandation, la loi ne permettant pas de contrôler les rassemblements au sein des domiciles.

Renforcer un peu plus le couvre-feu

À lire aussi
Coronavirus France
Déconfinement : selon certains médecins, la politique prime sur le sanitaire

Par ailleurs le ministre de l’intérieur demande un contrôle renforcé du couvre-feu "avec la perspective du changement d’heure à venir qui peut amener nos concitoyens à retarder leur retour au domicile", ainsi qu’une lutte active contre les établissements "qui ouvrent clandestinement".

Dernière instruction aux forces de l’ordre, que l’on devine directement liée au Carnaval de Marseille dimanche dernier lors duquel 6.000 personnes ont défilé malgré l’interdiction, le télégramme enjoint de porter "une attention toute particulière aux prévisions de manifestations 'non revendicatives'" sur la voie publique, pour lesquelles les préfets doivent "envisager l’interdiction dès que les critères de droit sont réunis".

Pour mettre en œuvre ce durcissement Gérald Darmanin insiste un renforcement des patrouilles, ce qui semble logique, mais aussi sur des "actions de communication permanentes dans la presse quotidienne régionale et sur les réseaux sociaux".

Enfin la place Beauvau qui surveille visiblement comme du lait sur le feu la réaction des Français aux mesures sanitaires demande une remontée immédiate au cabinet du ministre "tout évènement particulier" lié au confinement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérald Darmanin Ministre de l'Intérieur Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants