2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : à Paris, deux établissements pour personnes âgées visés par des enquêtes

Deux enquêtes ont été ouvertes à l'encontre de deux établissements pour personnes âgées, épinglés pour leur mauvaise gestion de la crise sanitaire. De nombreuses familles ont saisi la justice après le décès d'un de leurs proches.

Une infirmière dans un Ehpad avec une personnes âgée, pendant l'épidémie de coronavirus (Illustration).
Une infirmière dans un Ehpad avec une personnes âgée, pendant l'épidémie de coronavirus (Illustration). Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

Une résidence pour personnes âgées et un Ehpad parisiens sont visés par deux enquêtes ouvertes, ce mercredi 20 mai, pour "mise en danger de la vie d'autrui", concernant leur gestion du coronavirus, a annoncé le parquet de Paris.

"Le parquet de Paris a ouvert ce jour deux enquêtes du chef de mise en danger de la vie d'autrui consécutives à des plaintes mettant en cause la gestion de la crise sanitaire dans une résidence pour personnes âgées du XIIe arrondissement et dans un Ehpad du IXe arrondissement de Paris", a-t-il indiqué à l'AFP.

"Elles ont été respectivement confiées au Service d'accueil et de l'investigation de proximité du XIIe arrondissement (SAIP 12) et à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP)", a-t-on ajouté. L'une des deux enquêtes se penche sur la gestion de la crise par l'Ehpad privé Les Parentèles, situé dans le IXe arrondissement parisien.

De nombreuses familles ont saisi la justice

Marie-Sophie Boulanger avait annoncé à l'AFP avoir déposé plainte le 20 avril concernant cet Ehpad où vit sa mère de 87 ans. "Entre 14 et 22 personnes" y ont succombé à la maladie, affirmait-elle à l'AFP fin avril. Sollicitée par l'AFP, la direction des Parentèles avait assuré avoir "suivi toutes les directives", "mis en place toutes les mesures barrières" et disposer "de tous les équipements nécessaires". 

À lire aussi
Des enfants dans la cour de récréation avec leur maîtresse masquée (illustration) coronavirus
Coronavirus : les enfants peu contaminés et peu contaminants, selon une étude

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus en France, de plus en plus de familles endeuillées saisissent la justice pour dénoncer des manquements dans la prise en charge de leurs proches.

Des cas similaires dans d'autres régions françaises

Début mai, certaines familles se sont réunies dans une association baptisée "Collectif 9471...", en référence au nombre de morts recensés dans les Ehpad le 5 mai 2020, jour de la création de l'association. D'autres enquêtes similaires ont été ouvertes ailleurs, par exemple dans les Hauts-de-Seine ou les Alpes-Maritimes.

Plus largement, au 17 mai, le parquet de Paris avait reçu au total 47 plaintes concernant la gestion du coronavirus. La Cour de justice de la République (CJR) a quant à elle reçu 71 plaintes à la date de mercredi visant des membres du gouvernement.

La commission des requêtes de la CJR a commencé l'examen de ces plaintes, dont les premières ont été déposées fin mars au début du confinement. Aucune décision n'a été prise pour l'instant quant à leur recevabilité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Ehpad Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants