1 min de lecture Faits divers

Coronavirus : 2 salariés d'un hôpital arrêtés pour avoir tenté de vendre un respirateur

Deux salariés de l'hôpital privé Paul-d’Égine de Champigny-sur-Marne ont été interpellés pour avoir tenté de vendre un respirateur 450 euros sur Le Bon Coin.

Police nationale (photo d'illustration)
Police nationale (photo d'illustration) Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
benoit
Benoît Collet Journaliste

Le 26 mars, la police du Val-de-Marne a placé en garde à vue deux salariés de l'hôpital privé Paul-d’Égine de Champigny-sur-Marne qui ont tenté de vendre sur Le Bon Coin un respirateur volé. L'un d'eux a été interpellé alors qu'il sortait de l'établissement de santé avec un sac de sport contenant le matériel volé.

Son complice, qui l'attendait dans une voiture a pris la fuite avant d'être arrêté à son domicile, en Seine-et-Marne. L’annonce, mise en ligne sur le site de vente entre particuliers, proposait ce respirateur à la vente pour la somme de 450 euros.

L’homme interpellé avec le sac de sport est un ingénieur biomédical de 29 ans. Celui ayant pris la fuite est un agent de maintenance de 42 ans. La police a été alertée par le fabricant.

"L'Elisée 250 est un ventilateur à turbine dédié aux services d'urgence et soins intensifs, et parfaitement adapté aux déplacements intra et extra-hospitaliers des patients. Léger, compact, fiable et convivial, il offre le même niveau de performance qu'un appareil de réanimation", pouvait-on lire sur l'annonce. Le vendeur précisait également que le respirateur convenait "à une multitude d'applications cliniques (adultes et pédiatriques), y compris le traitement des patients souffrant des plus graves insuffisances respiratoires".

À lire aussi
Chevaux mutilés : "20 à 25 % des cas" sont incontestablement d'origine humaine (illustration) faits divers
Chevaux mutilés : un nouvel animal attaqué en Allier

Face à l'épidémie de Covid-19, les hôpitaux français risquent de manquer de respirateurs artificiels, ont récemment alerté des responsables hospitaliers français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Coronavirus Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants