1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Consommation : comment la grande distribution augmente subtilement ses prix
1 min de lecture

Consommation : comment la grande distribution augmente subtilement ses prix

Diminuer la quantité d'un produit sans en changer le prix, voilà la technique marketing adoptée par les distributeurs pour vendre plus cher sans que les consommateurs ne s'en rendent compte.

Une femme range des yaourts dans un rayon de supermarché (illustration)
Une femme range des yaourts dans un rayon de supermarché (illustration)
Crédit : JEAN-MICHEL ANDRE / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Vous ne connaissez peut-être pas la "shrinkflation" mais vous y êtes directement confrontés. Cette technique marketing est aussi simple qu'efficace : réduire progressivement la quantité d'un produit tout en conservant son prix. Ainsi, votre boîte de céréales ou votre paquet de chips est légèrement moins rempli mais son coût reste identique.

Ce moyen subtil d'augmenter les prix sans que le consommateur ne le remarque est revenu en vogue dans la grande distribution, avec la poussée inflationniste post-pandémie. L'avocat américain spécialisé dans la consommation, Edgar Dworsky, assure avoir recensé des douzaines de produits dont le format a diminué ces derniers mois, des rouleaux de papier toilette Charmin aux paquets de céréales Cheerios, en passant par la pâtée pour chat Royal Canin. 

"C'est plus insidieux parce que diminuer la taille, c'est moins voyant qu'une hausse de prix", explique à l'AFP Jonathan Khoo, concepteur de logiciel en Oregon. "C'est le délai entre l'achat et le moment où vous vous rendez compte que vous vous êtes fait avoir qui rend la manœuvre pire" qu'une hausse de prix.

Ce sentiment d'arnaque "vient du fait que la plupart des consommateurs ont confusément l'idée que les quantités sont normées, réglementées", ce qui n'est pas le cas, à de rares exceptions près, comme pour l'alcool, explique Pierre Chandon, professeur de marketing à l'Insead. "Comme on fait l'hypothèse que le poids est fixe, on ne le regarde pas", décrit-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/