1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Comment l'affaire Agnès Marin a bouleversé l'histoire de la justice des mineurs
2 min de lecture

Comment l'affaire Agnès Marin a bouleversé l'histoire de la justice des mineurs

PODCAST - Dans "Les Voix du Crime", Maître Joelle Diez, l'avocate du meurtrier d'Agnès Marin, revient sur le caractère exceptionnel de ce jugement et sur les conséquences de cette condamnation.

Agnès Marin, 13 ans, assassinée par un violeur récidiviste, scolarisé dans le même établissement qu'elle.
Agnès Marin, 13 ans, assassinée par un violeur récidiviste, scolarisé dans le même établissement qu'elle.
22. Affaire Agnès Marin : comment défendre un mineur accusé de l'horreur ?
00:30:25
Jean-Alphonse Richard & Pauline Paillassa

Le 16 novembre 2011, la jeune Agnès Marin, 13 ans, élève du collège du Cévenol en Haute-Loire, disparait. Rapidement, les enquêteurs font le lien avec Matthieu, alors âgé de 17 ans, un de ses camarades et le dernier à l'avoir vue. Deux jours plus tard, le corps de la jeune fille est retrouvé carbonisé dans un bois environnant. Agnès a été ligotée, violée et poignardée.

Peu après cette découverte, Matthieu reconnait les faits. Le jeune homme est déjà mis en examen pour une agression sexuelle sur une autre jeune fille. "Il y avait déjà en lui cette volonté qui n'est peut être pas forcément consciente, de chosifier, de réifier sa victime", raconte Maître Joëlle Diez, avocate de Matthieu, dans cet épisode des Voix du Crime. Elle insiste sur le caractère pathologique de ces actes.

En juin 2013, s'ouvre le procès de Matthieu à la Cour d'assise des mineurs du Puy-de-Dôme. Mais à l'annonce du verdict, c'est la douche froide pour l'accusé, sa famille et ses avocates. Le garçon est condamné à une peine rarissime, compte tenu de son jeune âge : la perpétuité.

Le rejet de l'excuse de minorité

En effet, l'excuse de minorité n'est pas retenue par l'avocat général, une mesure qui aurait limité à 20 ans, la peine de Matthieu. En octobre 2014, cette décision est confirmée en appel, assortie d'une injonction de soins. Maître Joëlle Diez et sa collègue, Maître Isabelle Mimran, renoncent à se pourvoir en cassation.  "J'aurais voulu qu'on considère que l'on ne peut pas être jugé à 17 ans comme comme à 55", regrette Joëlle Diez. Matthieu est ainsi le deuxième mineur à être condamné à perpétuité, depuis Patrick Dils.
 
Et ce jugement a eu une portée historique. Depuis la condamnation de Matthieu, la loi française a changé : les mineurs ne peuvent plus être condamnés à perpétuité. La justice s'est ainsi conformée aux exigences de la Convention internationale des droits de l'enfant. Désormais, la peine maximale encourue par un mineur est de 30 ans de réclusion criminelle. Une véritable avancée pour son avocate. " C'est une leçon. C'est dommage qu'elle soit arrivé un petit peu trop tard", confie Maître Joëlle Diez.
 
De plus, l'importante médiatisation de cette affaire a relancé les débats concernant les liens entre la justice et l'éducation nationale. L'établissement de Chambon-sur-Lignon, qui avait accueilli Matthieu malgré son passé judiciaire, a affirmé ne pas être au courant de la mise en examen pour viol du garçon, ce que contestent la justice et les parents de Matthieu.

À écouter aussi

Abonnez-vous

>> Les Voix du crime sont avocats ou avocates, enquêteurs ou enquêtrices, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro de Diane DouzilléJérôme Florin et Jean-Alphonse Richard. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.


Une fois par mois, l'une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue sur une affaire criminelle. Un podcast RTL. 

La rédaction vous recommande

 



À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/