1 min de lecture Justice

"Gilets jaunes" : Christophe Dettinger condamné à un an ferme, aménageable

L'ex-boxeur risquait jusqu'à sept ans d'emprisonnement pour avoir frappé deux gendarmes sur une passerelle au-dessus de la Seine, lors d'une mobilisation des "gilets jaunes" le 5 janvier.

L'ex-boxeur Christophe Dettinger
L'ex-boxeur Christophe Dettinger Crédit : Capture d'écran Facebook
101950880063477939242
Sylvain Zimmermann
et AFP

L'ancien boxeur Christophe Dettinger a été condamné mercredi 13 février à un an de prison ferme, aménageable en semi-liberté, et 18 mois de sursis avec mise à l'épreuve pour avoir violemment frappé deux gendarmes le 5 janvier lors de l'acte 8 des "gilets jaunes".

Le procureur avait requis trois ans dont un de sursis avec mise à l'épreuve et demandé le maintien en détention du prévenu, pour un geste d'une "violence inouïe" contre deux gendarmes, dont l'un s'est vu prescrire 2 jours d'ITT et l'autre n'a toujours pas repris le travail, après 40 jours.

Lors de sa brève comparution devant le tribunal, le 9 janvier, le prévenu avait dit "regretter (ses) actes" et demandé un délai pour préparer sa défense. Ce père de trois enfants au casier judiciaire vierge avait expliqué avoir eu un accès de colère après avoir "vu des gendarmes matraquer un jeune homme et une femme au sol".

À lire aussi
Nicolas Chafoulais, père de Fiona, au palais de Justice du Puy-en-Velay, le 5 février 2018 justice
Affaire Fiona : "Le pire scénario qui pouvait se passer", dit le père de la fillette sur RTL

La vidéo amateur de l'agression des gendarmes par Christophe Dettinger avait suscité un vif émoi. Deux cagnottes en ligne concurrentes (l'une en faveur de l'ex-boxeur, l'autre au profit des policiers) avaient été lancées dans la controverse.

Identifié rapidement après les faits, l'homme au crane rasé et à la silhouette massive avait échappé aux policiers qui le recherchaient pendant deux jours avant de se constituer prisonnier le 7 janvier.

Ce père de trois enfants avait auparavant mis en ligne sur YouTube une vidéo dans laquelle il admettait avoir "mal réagi", tout en affirmant s'être "défendu" face aux violences policières et en appelant les "gilets jaunes" à poursuivre la mobilisation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Gilets jaunes Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796934334
"Gilets jaunes" : Christophe Dettinger condamné à un an ferme, aménageable
"Gilets jaunes" : Christophe Dettinger condamné à un an ferme, aménageable
L'ex-boxeur risquait jusqu'à sept ans d'emprisonnement pour avoir frappé deux gendarmes sur une passerelle au-dessus de la Seine, lors d'une mobilisation des "gilets jaunes" le 5 janvier.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/gilets-jaunes-christophe-dettinger-condamne-a-un-an-ferme-amenageable-7796934334
2019-02-13 22:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QgPlva0dAW_DJ9aPiadIsQ/330v220-2/online/image/2019/0207/7796476894_l-ex-boxeur-christophe-dettinger.png