1 min de lecture Faits divers

Chirurgien soupçonné de pédophilie : "Je n'en croyais pas mes oreilles", confie son ex-femme

Jamais elle ne s'est doutée de quoi que ce soit. C'est ce qu'a déclaré l'ex-femme de Joël le Scouarnec, ce chirurgien accusé de pédophilie, dans une interview accordée au "Télégramme". "Je ne sais pas comment il faisait mais on ne voyait rien", a-t-elle confié.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Chirurgien soupçonné de pédophilie : "Je n'en croyais pas mes oreilles", confie son ex-femme Crédit Image : Capture Google Maps | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Joël Le Scouarnec, c’est ce chirurgien soupçonné d'actes pédophiles sur plus de 200 victimes. Le Télégramme a rencontré son ex-femme, mardi 3 décembre : c'est la toute première fois qu'elle prend la parole. En 30 ans, jamais elle ne s'est doutée de quoi que ce soit.

Dans une interview accordée au quotidien breton, elle décrit un homme courtois, très intelligent et prévenant. Il était adoré de tous. "Il était reconnu par ses confrères pour être un bon chirurgien", dit-elle, "On avait une vie sociale animée", ajoute-t-elle. Il ne s'occupait pas beaucoup de ses fils à cause de son travail mais c'était un père attentif. "Jamais il n'a eu de gestes déplacés à leur égard", raconte-t-elle.

"Vous n'avez jamais eu de soupçon ?", demande le journaliste du Télégramme, "Non, jamais.", répond l'intéressée. Elle note toutefois l'avoir surpris, une fois, en train de regarder bizarrement, et avec insistance, une voisine et un voisin âgés d'une dizaine d'années. Il y a aussi eu ce jour où elle a trouvé, dans la poubelle, une liste de films pornographiques qu'il avait visionné. Ce n'est que passager, lui répond le chirurgien. 

Le couple s’est séparé en 2003 après 30 ans de mariage. Mais ce n'est qu'en 2017 qu'elle découvre ce que l'on appelle l'affaire Le Scouarnec. Ce sont les gendarmes qui lui ont tout appris. "Je n'en croyais pas mes oreilles", explique-t-elle, horrifiée, "Je ne sais pas comment il faisait mais on ne voyait rien", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pédophilie Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants