2 min de lecture Procès

Cambrai : un collégien condamné après avoir tué "pour voir ce que cela faisait"

L'adolescent âgé de 16 ans avait avoué en 2018 avoir tué une promeneuse de 57 ans à l'aide d'un couteau de cuisine "pour voir ce que cela faisait". L'accusé au profil inquiétant a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

Le verdict sera rendu à Cambrai, dans le Nord
Le verdict sera rendu à Cambrai, dans le Nord Crédit : RTL
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Il avait avoué avoir tué une femme par simple curiosité, pour "voir ce que cela faisait". Près de deux ans après son crime, Corentin, âgé de 15 ans au moment des faits, a été condamné jeudi 18 avril à 15 ans de réclusion criminelle par le tribunal pour enfants de Cambrai, dans le Nord. L'adolescent est accusé du meurtre de Ginette Alvarez, retrouvée morte en octobre 2017 sur un sentier près de Caudry.

Scolarisé dans la commune du Nord, l'adolescent de 16 ans possède un profil troublant. Certain de vouloir commettre un homicide, le jeune homme s'était dissimulé aux abords d'un chemin de campagne, choisissant sa victime au hasard. Cette dernière, une Caudrésienne de 57 ans, sera découverte en tenue de sport. L'autopsie du corps révélera une plaie causée par arme blanche. 

Un acte prémédité et gratuit, que le jeune homme n'aura pas de mal à reconnaître, prévenant même ses camarades de collège, six mois plus tard, qu'il allait avouer un meurtreUne déclaration qui lui vaudra d'être arrêté

Calculateur, l'accusé voulait tuer avant sa majorité

La première journée d'audience, qui s'est tenue à huis clos, s'est concentrée sur la personnalité du jeune prévenu, qui n'a pas manqué d'interpeller : "Même s'il a bredouillé de timides excuses, on est surtout frappé par le cynisme de cet adolescent.", souligne Me Charles-Emmanuel Herbière, l'avocat des enfants de la victime. 

À lire aussi
Mustapha Laabid aux côtés d'Emmanuel Macron,en avril 2019 La République En Marche
Condamné à 3 ans d'inéligibilité, Mustapha Laabid (LaREM) fait appel et reste député

Comme le précise Me Herbière, Corentin a reconnu qu'il avait prévu de tuer avant d'être considéré comme majeur pénalement, afin d'alléger sa peine. Il a également ajouté à la barre qu'il comptait commettre deux autres meurtres, et qu'il suit des activités en détention "pour obtenir des crédits de réduction de peine". 

Un potentiel récidiviste fasciné par violence

Un pragmatisme glaçant que confirment les experts psychiatres, pointant "un risque de récidive" chez le collégien fasciné par les sites morbides et les vidéos d'une extrême violence. Un portrait qu'a nuancé son avocate, Me Sandrine Bleux-Laborie, faisant état du parcours "chaotique" de l'adolescent "très solitaire" et "mal entouré", à "la mère absente" et au père laxiste. 

"Compte-tenu de ses carences éducatives et affectives, il s'est construit sur du vide", a t-elle ajouté, assurant que son client "ne cherche pas à fuir ses responsabilités, il les assume". Les experts ont estimé que son discernement était altéré, selon Me Charles Herbiere, avocat de la famille de la victime.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Procès Nord Crime
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797456198
Cambrai : un collégien condamné après avoir tué "pour voir ce que cela faisait"
Cambrai : un collégien condamné après avoir tué "pour voir ce que cela faisait"
L'adolescent âgé de 16 ans avait avoué en 2018 avoir tué une promeneuse de 57 ans à l'aide d'un couteau de cuisine "pour voir ce que cela faisait". L'accusé au profil inquiétant a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/cambrai-un-collegien-juge-apres-avoir-tue-pour-voir-ce-que-cela-faisait-7797456198
2019-04-18 14:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LsAGWdHvALw56WgIcBV_8A/330v220-2/online/image/2019/0418/7797457237_le-verdict-sera-rendu-a-cambrai-dans-le-nord.png