1 min de lecture Gilets jaunes

Caen : un "gilet jaune" écope de trois ans de prison ferme pour violences

Un "gilet jaune" arrêté à Caen le 12 janvier dernier vient d'écoper d'une peine de trois ans et trois mois de prison ferme, notamment pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Une manifestation de "gilets jaunes" à Caen, le 12 janvier 2019
Une manifestation de "gilets jaunes" à Caen, le 12 janvier 2019 Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
et AFP

Un "gilet jaune" a été condamné à trois ans et trois mois de prison ferme à Caen, et écroué notamment pour des violences sur des CRS lors des manifestations de janvier dans la capitale normande, d'après les informations obtenues par l'AFP auprès de son avocate, Me Floriane Gabriel. 

"C'est une peine lourde. Le contexte social et la politique de répression au niveau national ne servent pas les dossiers des "gilets jaunes" d'une manière générale", a estimé la juriste. Cet homme de 43 ans, sans emploi, au casier judiciaire bien fourni (18 condamnations), était poursuivi devant le tribunal correctionnel pour douze chefs d'infractions, dont violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique. 

Les violences reprochées, dont des tirs de billes avec un lance-pierres, avaient eu lieu notamment lors des manifestations des 5 et 12 janvier à Caen, une des villes les plus touchées par le mouvement.  

Des tirs de défense dans un contexte d'"affrontement"

Lors de l'audience, le prévenu a indiqué qu'il "ne tirait pas sur des forces de l'ordre non protégées", mais bien dans un contexte particulier. "On était dans un affrontement première ligne contre première ligne", précise t-il. Me Gabriel ajoute que son client lançait des projectiles "sur des personnes casquées". Alors qu'il y avait beaucoup de gaz lacrymogène, le manifestant dit avoir tiré "pour calmer les forces de l'ordre et évacuer des blessés dans l'attente de l'arrivée des secours", a-t-elle ajouté.  

À lire aussi
La permanence d'Adrien Morenas à Carpentras, 2018 faits divers
Carpentras : la permanence d'un député LaREM vandalisée par un mystérieux "GJ"

L'homme avait été arrêté le 12 janvier dernier et présenté en comparution immédiate le 14 janvier. Il avait alors obtenu un délai pour préparer sa défense et avait été placé en détention provisoire jusqu'au jugement. Le parquet de Caen n'était pas joignable dans l'immédiat pour détailler ce dossier.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Caen Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797080132
Caen : un "gilet jaune" écope de trois ans de prison ferme pour violences
Caen : un "gilet jaune" écope de trois ans de prison ferme pour violences
Un "gilet jaune" arrêté à Caen le 12 janvier dernier vient d'écoper d'une peine de trois ans et trois mois de prison ferme, notamment pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/caen-un-gilet-jaune-ecope-de-trois-ans-de-prison-ferme-pour-violences-7797080132
2019-02-28 15:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5GMZsmgq7g6_vlwLZol8iw/330v220-2/online/image/2019/0228/7797080480_une-manifestation-de-gilets-jaunes-a-caen-le-12-janvier-2019.jpg