1 min de lecture Faits divers

Boulogne-sur-Mer : 25.000 personnes confinées pour neutraliser une bombe

L'agglomération de Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, sera le théâtre d'une opération de neutralisation d'une bombe de la Seconde Guerre mondiale.

Le port de Boulogne-sur-Mer, le 5 novembre 2019
Le port de Boulogne-sur-Mer, le 5 novembre 2019 Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

C'est un engin de 250 kg, contenant 145 kg d'explosifs que devront neutraliser dimanche 6 octobre les plongeurs-démineurs de Cherbourg. En effet, la préfecture a annoncé mercredi que 25.000 habitants de l'agglomération de Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, auront interdiction de sortir de chez eux, le temps de désamorcer une bombe de la Seconde Guerre mondiale ramenée à quai par un pêcheur.

Si ce genre d'opération est fréquemment menée, le préfet Fabien Sudry a assuré qu'il s'agissait d'une intervention "lourde et pas du tout ordinaire". "Sur le littoral du Pas-de-Calais, nous retrouvons des munitions une à deux fois par semaine. La particularité, et donc la difficulté, c'est que celle-ci se situe en agglomération, et qu'elle est un peu dégradée : la charge explosive est toujours présente et le système de mise à feu n'est pas neutralisé", a-t-il déclaré.

Évacuations et confinements

Stockée dans un lieu tenu secret sur le port de Boulogne-sur-Mer, la bombe doit d'abord être neutralisée par des spécialistes, avant d'être tractée "au large pour la faire exploser en mer", a indiqué le lieutenant de vaisseau Yann Geffroy, à la tête du groupe de plongeurs-démineurs de Cherbourg. 

Près de 25.000 personnes des communes de Boulogne-sur-Mer, Le Portel et Outreau seront concernés par l'opération : environ 600 habitants, situés dans un rayon de 250 mètres, seront évacués ; les autres, dans un rayon d'1,5 km, confinés. 
 
"À partir de 11h00, plus personne ne pourra entrer à l'intérieur de la zone. Des drones permettront de s'assurer que le confinement est respecté", a précisé le sous-préfet de Boulogne-sur-Mer, Jean-Philippe Vennin.  

À lire aussi
Samuel Paty a été assassiné vendredi 16 octobre 2020 faits divers
Samuel Paty : le grand-père de l'assaillant "n'a jamais remarqué de signe de radicalisation"

Entre 350 et 400 militaires, policiers, gendarmes, et sapeurs-pompiers seront mobilisés pour cette intervention qui limitera le trafic routier, maritime, aérien et ferroviaire durant la durée de l'intervention, prévue jusque 18h45. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Boulogne-sur-Mer Pas-de-calais
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants