2 min de lecture Faits divers

Belfort : une sexagénaire meurt après 5 appels au Samu, sa famille porte plainte

VU DANS LA PRESSE - Une femme de 62 ans est décédée d'un infarctus le 14 septembre dernier à Belfort après 5 appels au centre 15 et une attente de plus d'une heure des secours. Sa famille a porté plainte pour homicide involontaire.

Centre de régulation des appels du Samu de Paris (illustration)
Centre de régulation des appels du Samu de Paris (illustration) Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Le drame aurait-il pu être évité ? Le 14 septembre dernier, Edith Greffier est décédée d'un infarctus au centre hospitalier de Trévenans près de Belfort. La sexagénaire avait appelé le Samu à cinq reprises, et attendu plus d'une heure les secours avant d'être enfin prise en charge. Sa fille a décidé de déposer plainte pour homicide involontaire. 

Tout commence lors d'un repas familial à La Chapelle-sous-Chaux, une commune du territoire de Belfort, relate France 3. La jeune retraitée de 62 ans dit alors ne pas se sentir bien. À 15h22, sa fille décide d'appeler le 15 et indique à l'opératrice que sa mère souffre de vomissements, de difficultés respiratoires et qu'elle a mal au bras gauche depuis une dizaine de minutes. Elle précise également qu'elle fait de l'hypertension. 

L'opératrice lui passe alors un médecin régulateur qui conclut : "On va la voir puisqu’elle ne se sent pas bien. Vous savez, il y a beaucoup de gastros en ce moment", avant de dire que l’ambulance devrait arriver dans l’heure. 

Les appels se succèdent et toujours pas de secours

17 minutes après son premier appel, Anne-Sophie Forni Greffier, la fille de la victime, rappelle le 15. On lui indique que les secours sont partis et devraient arriver. 13 minutes plus tard, elle rappelle une troisième fois le Samu. Sa mère ne respire plus, assistée de l'opérateur au téléphone, elle commence un massage cardiaque. Encore 13 minutes après, le mari de la sexagénaire appelle de nouveau et prévient alors que si sa femme décède "ce sera de votre faute". 
France 3 qui a pu récupérer les bandes sonores révèle une conversation entre la médecin régulatrice et la médecin réanimateur : "Ça fait déjà 40 minutes qu'elle s'est arrêtée. On va être à 130 ou 140 minutes, à 62 ans. Je passe un coup de fil mais ça me paraît irréalisable en terme de timing" détaille le médecin en réanimation. 

Plainte déposée pour homicide involontaire

À lire aussi
Une infirmière dans un Ehpad à Lens le 4 décembre 2013 justice
Seine-et-Marne : une aide-soignante d'Ehpad aurait utilisé les cartes bancaires de résidents

Deux jours après le décès de sa mère, Anne-Sophie Forni Greffier a porté plainte pour non assistance à personne en danger, requalifiée par la police pour homicide involontaire. "On veut éviter que cela se reproduise", a indiqué l'avocate de la famille, qui réclame la réouverture d'un centre 15 dans le nord Franche-Comté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Urgences Belfort
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants