1 min de lecture Attentats à Paris

Attentats 13 novembre : un des kamikazes du Stade de France identifié

La DGSE pense avoir identifié un deux kamikazes qui avaient été retrouvés en possession de faux papiers.

Le Stade de France au soir des attentats à Paris, le 13 novembre 2015
Le Stade de France au soir des attentats à Paris, le 13 novembre 2015 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

L’attaque du Stade de France par trois kamikazes avait marqué le début d’une nuit d’horreur à Saint-Denis, puis à Paris, le 13 novembre 2015. L’identité de deux des kamikazes qui avaient tenté de commettre un massacre en marge d’un match France-Allemagne était encore inconnue plus d’un an après les faits. Après l’identification du Français Bilal Hadfi, les agents de la DGSE pensent qu’un des deux autres assaillants serait Ammar Ramadan Mansour Mohamad al Sabaawi, un Irakien d’une vingtaine d’années.

Retrouvé en possession d’un faux passeport syrien après son attaque suicide, ce kamikaze avait été désigné pendant des semaines par sa fausse identité, Ahmad al-Mohammad. Ce terroriste irakien avait rejoint l'État islamique en 2014 d’après les documents récemment déclassifiés par la DGSE et versés au dossier d’instruction. Les renseignements français précisent également que la famille de Ammar Ramadan Mansour Mohamad al Sabaawi a été défrayée par l’État islamique de plus de 4.500€ pour compenser sa mort, ainsi qu’un cheptel de moutonsrapporte Le Parisien.

La DGSE semble cependant préoccupée par deux des quatre frères du kamikaze qui aurait également rejoint Daesh. L'un d'eux est même soupçonné d'avoir réussi à gagner l'Europe avec pour objectif de commettre des attentats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Saint-Denis Stade de France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants