1 min de lecture Faits divers

Attaque de Villeurbanne : des témoins ont aidé à la neutralisation de l'agresseur

Un groupe de passants et d'agent des transports en commun a entouré l'assaillant qui a tué une personne et en a blessé huit autres, samedi 31 août à Villeurbanne. Le suspect, un Afghan de 33 ans a ainsi pu être arrêté par la police.

>
Attaque de Villeurbanne : des témoins ont aidé à la neutralisation de l'agresseur Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Petit Biscuit

Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne a tenu à souligner sur RTL le "courage" des personnes intervenues pour maîtriser l'agresseur présumé de l'attaque au couteau qui a causé la mort d'une personne et fait huit blessés samedi 31 août. 

"C'est assez exceptionnel, a poursuivi le maire. Viendra le moment où il faudra les féliciter et les accompagner". La veille, le président de la métropole de Lyon, David Kimfeld, a également tenu à saluer "la bravoure des passants".

Sofiane, un témoin, décrit à RTL la neutralisation du suspect, un Afghan de 33 ans, à laquelle il a participé. "L'assaillant était en train de monter les marches, un couteau à la main, plein de sang et prenait la direction du métro. S'il entrait dans le métro, il allait faire un carnage.", explique-t-il. Un petit groupe se forme, fait des gestes des mains pour que l'agresseur présumé pose ses couteaux. 

"De là, quelqu'un s'est approché bien près de l'individu. Il lui a dit 'stop, pose tes couteaux, tu vas faire pire, ça sert à rien'. Il a posé ses couteaux", décrit le témoin. C'est à ce moment que Sofiane avance au niveau des couteaux qu'il dégage du pied. "On a dit à l'agresseur de ne pas bouger, le temps que la police arrive", poursuit le témoin.

À lire aussi
accident
Vitry-sur-Seine : une femme enceinte gravement brûlée après avoir allumé un barbecue dans son four

Sur les réseaux sociaux, une vidéo montre plusieurs hommes qui tentent de raisonner le suspect, à quelques mètres de la scène de crime. Ce geste courageux des passants et des agents des transports en commun de Lyon a permis à la police d'interpeller l'agresseur présumé.

Dans un premier temps, les autorités ont fait état d'un deuxième suspect en fuite avant de démentir l'existence d'un complice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants