1 min de lecture Paris

Attaque au couteau à la préfecture de police de Paris : ce que l'on sait de l'assaillant

ÉCLAIRAGE - Cet agent administratif employé au service informatique a tué 4 de ses collègues au couteau de cuisine, ce jeudi 3 octobre à la préfecture de police de Paris.

>
Attaque à la préfecture de Paris : le profil de l'assaillant Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze et Léa Stassinet

Il n'avait jusque-là "jamais présenté de difficulté comportementale", ni "le moindre signe d'alerte", selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. En passant à l'acte ce jeudi 3 octobre, cet agent administratif de la préfecture de police, armé d'un couteau de cuisine, a tué 3 fonctionnaires de police et un agent administratif.

Cet homme de 45 ans né en Martinique est présenté comme souffrant d'un handicap et travaillait depuis 16 ans comme agent administratif au sein de la DRPP (Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris) en tant qu'informaticien. Selon ses collègues joints par RTL, c'était un "homme agréable et sympathique".

Plusieurs hypothèses sont étudiées : celle d'une vengeance sentimentale suivi d'un coup de folie, celle d'un conflit professionnel au sein de son service, et une autre piste est également creusée : celle d'une possible radicalisation religieuse.

L'assaillant a agressé vers 13h ses trois premières victimes pour un motif encore inconnu, à la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), avant de mortellement blesser une femme affectée dans une direction de la police parisienne, dans un escalier. Descendu dans la cour du 19 août 1944, au centre de la préfecture de police, le suspect a été abattu par un policier qui l'avait sommé en vain de lâcher son couteau, ont ajouté ces sources.

Une perquisition au domicile de l'auteur présumé, situé en région parisienne, a été menée par les enquêteurs ce jeudi après-midi, dans le cadre d'une enquête ouverte par le procureur de Paris Rémy Heitz pour "homicides volontaires et tentatives d'homicides volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique". Dans le même temps, la femme de l'assaillant a été placée en garde à vue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Faits divers Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants