2 min de lecture Paris

Paris : 4 morts dans une agression au couteau à la préfecture de police, l'assaillant abattu

Un homme armé d'un couteau a attaqué des policiers jeudi 3 octobre. Cinq personnes dont l'assaillant, qui d'après nos informations faisait partie des effectifs de la préfecture de police, ont été tuées.

>
Paris : un homme s'attaque à des policiers dans la préfecture de police Crédit Image : Capture d'écran Google Maps | Crédit Média : Guillaume Chièze | Durée : | Date :
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze édité par Raphaël Bosse-Platière

Un homme armé d'un couteau a pénétré dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris jeudi 3 octobre à la mi-journée. L'assaillant est entré dans la cour du bâtiment et s'en serait pris à plusieurs fonctionnaires de police. Quatre policiers ont été tués, une femme a été grièvement blessée par arme blanche.

L'agresseur, un homme de 45 ans, a été abattu par un policier qui a fait usage de son arme de service. Ses motivations demeurent encore inconnues à l'heure où nous écrivons ces lignes. Une perquisition est en cours à son domicile.

Selon nos informations, la piste terroriste n'est pas privilégiée. L'assaillant faisait partie des effectifs de la préfecture de police. Une enquête a été ouverte par le parquet national pour tentative d'homicide et homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Le périmètre autour de la préfecture de police, située dans le centre historique de la capitale, était bouclé et les secours étaient sur place, ont constaté des journalistes de l'AFP. Par mesure de sécurité, la station Cité (ligne 4) a été fermée jusqu'à nouvel ordre. Les trains ne marquent pas l'arrêt. 

La compagne de l'assaillant en garde à vue

À lire aussi
Anne Hidalgo sur le pont Saint Michel pour inaugurer la stèle en hommage aux victimes algériennes du 17 octobre 1961 Anne Hidalgo
Paris inaugure une stèle en hommage aux victimes algériennes du 17 octobre 1961

Le Premier ministre Édouard Philippe s'est rendu sur place. Emmanuel Macron maintient son déplacement à Rodez au sujet de la réforme des retraites. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a lui décidé de reporter son déplacement en Turquie et en Grèce après l'attaque à la préfecture de police.

La compagne de l'homme abattu après avoir tué quatre fonctionnaires de la préfecture de police jeudi a été placée en garde à vue, a annoncé le parquet de Paris. Une procédure "tout a fait normale", a précisé sur RTL Stanislas Gaudon, porte-parole du syndicat Alliance. Une compagne ou un compagnon d'un assaillant "peut être un élément très important pour apporter des éléments pour qualifier les choses, pour préciser les choses".

L'assaillant de la préfecture de police de Paris s'était "converti à l'islam il y a 18 mois", a-t-on appris de source proche du dossier. Né en Martinique, cet agent administratif de 45 ans était informaticien au sein du département technique travaillant à la direction du renseignement de la préfecture de Paris (DRPP), et souffrait de surdité. Le fonctionnaire n'avait "jamais présenté de difficulté comportementale", ni "le moindre signe d'alerte", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

La préfecture de police de Paris.
La préfecture de police de Paris. Crédit : RTL
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Faits divers Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants