1 min de lecture Paris

Attaque à Paris : deux nouvelles personnes placées en garde à vue

Deux nouvelles personnes, le frère et une connaissance du principal suspect, ont été placées en garde à vue samedi 26 septembre dans l'enquête sur l'attaque au hachoir à Paris.

La police judiciaire, sur les lieux de l'attaque à l'arme blanche à Paris, le 25 septembre 2020
La police judiciaire, sur les lieux de l'attaque à l'arme blanche à Paris, le 25 septembre 2020 Crédit : Alain JOCARD / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Deux nouvelles personnes, le frère et une connaissance du principal suspect, ont été placées en garde à vue ce samedi dans l'enquête sur l'attaque au hachoir survenu vendredi à Paris et qui a fait deux blessés grave, a appris l'AFP de source judiciaire. 

"Le petit frère du principal suspect" a été interpellé dans le Val-d'Oise et placé en garde à vue, ainsi qu'un homme "dans l'environnement relationnel" de l'assaillant présumé, a-t-on indiqué de même source. 

Au total, neuf personnes sont actuellement en garde à vue : outre ces deux personnes, il s'agit du principal suspect, de cinq hommes qui se trouvaient vendredi après-midi dans l'un de ses domiciles présumés à Pantin (Seine-Saint-Denis) et d'un "ancien colocataire" placé en garde à vue tard vendredi soir. Un autre homme, un Algérien de 33 ans, interpellé rapidement après les faits, a été relâché vendredi soir et mis "hors de cause"

Le principal suspect "assume"

En plein procès de l'attentat meurtrier qui a visé "Charlie" en janvier 2015, un homme qui se présente comme né au Pakistan et âgé de 18 ans s'en est pris vendredi, à l'aide d'un hachoir, à un homme et à une femme qui fumaient une cigarette devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. 

À lire aussi
Le couvre-feu à Paris, vu dans une rame de métro, pendant l'épidémie de coronavirus, le 17 octobre 2020. Coronavirus France
Couvre-feu : à quoi s'attendre à partir de ce mercredi dans les transports ?

Le principal suspect a "assumé son acte" samedi, reconnaissant qu'il visait l'hebdomadaire satirique, selon des sources proches du dossier. Une enquête a été ouverte par le parquet national antiterroriste (Pnat) pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et confiée à la brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Attentat Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants