1 min de lecture Nice

Attaque à Nice : "La police est intervenue rapidement", dit David-Olivier Reverdy

INVITÉ RTL - Il n'a fallu que dix minutes aux force de l'ordre niçoises pour intervenir dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption. Une réactivité qui a potentiellement sauvé plusieurs vies, selon David-Olivier Reverdy, secrétaire national adjoint du syndicat de police "Alliance."

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Attaque à Nice : "La police est intervenue rapidement" pour David-Olivier Reverdy Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alice Moreno
et Pascal Praud

La basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice, a été le théâtre d'une attaque mortelle pour trois individus ce jeudi 29 octobre. Aux alentours de 9 heures, un homme est rentré armé d'un couteau et s'en est pris aux personnes à l'intérieur de l'édifice. L'assaillant a été interpellé à peine dix minutes plus tard par les forces de l'ordre. 

"La police est intervenue extrêmement rapidement", pour David-Olivier Reverdy, secrétaire national adjoint du syndicat de police "Alliance". Il raconte le déroulé des faits, "la police municipale niçoise était la première présente, très rapidement après les services publics, la BAC, et les services d'élite, la BRI, sont arrivés". 

Cette réactivité n'est pas due au hasard, "tout ce personnel est arrivé car l'église se trouve en plein centre-ville, sur l'artère principale (…) une artère très surveillée", décrit David-Olivier Reverdy. De plus, "la police municipale de Nice est armée, (…) un choix qui s'avère efficace malheureusement". L'auteur de l'attaque, grièvement blessé, a été transporté à l'hôpital.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nice Attentat Islamisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants