1 min de lecture Justice

Apologie du terrorisme : un père porte plainte après l'audition de son fils de 9 ans

Après l'audition de son fils de 9 ans, qui aurait crié "Allah akbar" pendant une minute de silence en hommage à "Charlie Hebdo", un père a porté plainte.

La façade d'un tribunal de justice, photographiée le 28 mars 2014 (image d'illustration)
La façade d'un tribunal de justice, photographiée le 28 mars 2014 (image d'illustration) Crédit : AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un homme a porté plainte pour diffamation après l'audition de son fils de 9 ans par la gendarmerie de Villers-Cotterêts le 15 janvier, parce qu'il aurait crié "Allah akbar" pendant une minute de silence en hommage à Charlie Hebdo, a rapporté ce vendredi 30 janvier le procureur de Soissons.

Les soupçons pesant sur l'enfant "sont sur le plan de la matérialité des faits totalement infondés", a affirmé le procureur de Soissons, Jean-Baptiste Bladier. L'enfant avait été entendu en présence de son père, dans le cadre d'une enquête pour apologie du terrorisme, selon la même source.

C'est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère.

Jean-Baptiste Bladier, procureur de Soissons
Partager la citation

"On est dans une cantine municipale qui accueille plusieurs écoles, pendant la minute de silence il n'y a aucun témoin qui entend ce garçon de 9 ans venir dire 'Allah akbar, vive le Coran'", a relaté le procureur.

"C'est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère qui est l'une des employées de la cantine, qui le dit à la personne qui encadre la cantine, un signalement est rédigé, (...) on prévient la brigade de gendarmerie", a-t-il détaillé.

Il y a eu un quiproquo entre les deux enfants.

Jean-Baptiste Bladier, procureur de Soissons
Partager la citation
À lire aussi
Cholet, dans le Maine-et-Loire justice
Maine-et-Loire : 20 ans de prison pour avoir tué sa compagne avec une ceinture de peignoir

L'enfant incriminé "répond aux enquêteurs qu'il ne comprend pas, il y a eu un quiproquo entre les deux enfants", a indiqué le procureur. Mécontent, le père dépose plainte le 23 janvier pour dénonciation calomnieuse et diffamation, a rapporté Jean-Baptiste Bladier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Aisne Plainte
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants