1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Alerte enlèvement : comment est activé ce dispositif ?
1 min de lecture

Alerte enlèvement : comment est activé ce dispositif ?

ÉCLAIRAGE - Le plan Alerte enlèvement a été déclenché pour la 25e fois en France samedi 18 décembre, pour retrouver un petit garçon de 12 ans.

Le site internet du ministère de la Justice présentant le dispositif "Alerte enlèvement". (Illustration)
Le site internet du ministère de la Justice présentant le dispositif "Alerte enlèvement". (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Florine Boukhelifa

Tout le monde a reconnu le signal sonore qui l'a précédé. Le plan alerte enlèvement a été déclenché samedi 18 décembre après l'enlèvement d'un jeune garçon de 12 ans dans le Pas-de-Calais. Il avait été kidnappé la veille par son père, chez la famille d'accueil où l'enfant avait été placé le jour même.

Le dispositif, qui consiste à lancer une alerte massive via une cinquantaine de canaux de diffusion en cas de rapt d'un enfant mineur, a été officiellement déclenché pour la première fois en France le 9 juillet 2006. Émeline et Mélissa, 8 et 10 ans, avaient alors disparu dans le Maine-et-Loire. Au total, il a été déclenché 25 fois depuis sa mise en place.
Les panneaux d'affichage urbain, les panneaux dans les gares et sur les autoroutes mais également les radios, télévisions, sites internet et les bornes de la Française des jeux sont alors réquisitionnés pour diffuser régulièrement des messages d'alerte. 

"Un enlèvement avéré"

Plusieurs conditions doivent être réunies pour déclencher le dispositif. Selon le site internet alerte-enlevement.gouv.fr, il doit ainsi s'agir "d'un enlèvement avéré et non d'une disparition, même inquiétante", d'une victime mineure, dont "la vie ou l'intégrité physique est en danger". Le procureur doit également "disposer d’informations dont la diffusion peut permettre la localisation de l’enfant et/ou de son ravisseur", peut-on lire.

Si le magistrat décide de déclencher le dispositif, il écrit lui-même le message, en étroite collaboration avec les enquêteurs, et après avoir sollicité l'accord des parents. Il peut également refuser de déclencher le dispositif, notamment s'il estime que sa diffusion pourrait mettre la vie de la victime en danger.

À lire aussi

L'Alerte enlèvement est un message bien spécifique fourni par les autorités. Son contenu, qui repose sur un format court avec le prénom de la victime, sa photo, le jour et l'heure de son enlèvement et d'éventuels détails permettant de retrouver l'enfant ou le suspect, ne peut en aucun cas être modifié par les diffuseurs. Les témoins sont invités à appeler le numéro spécial mis en place par les autorités, le 197.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.