1 min de lecture Var

Var : condamnée à 15 mois de prison pour avoir fait une fellation sur son voisin

À Hyères, une femme d'origine brésilienne a été condamnée à 15 mois de prison avec sursis pour "atteinte sexuelle par violence" sur son voisin.

Tribunal correctionnel (Illustration)
Tribunal correctionnel (Illustration) Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Floriane Valdayron
Floriane Valdayron
Journaliste

Les faits se sont déroulés le 29 juin dernier, à Hyères, dans le Var. Vers 3 heures du matin, un femme d'origine Brésilienne, âgée de 33 ans, "alcoolisée", s'est introduite dans l'appartement de son voisin et a pratiqué une fellation sur celui-ci. L'individu, endormi, s'est alors levé en sursaut, provoquant sa fuite. 

Rapidement interpellée, la femme a été condamnée à 15 mois de prison avec sursis pour "atteinte sexuelle par violence, menace ou contrainte" le lundi 13 août, comme le rapporte Var Matin. Devant le tribunal correctionnel de Toulon, dans le département du Var, la Brésilienne a reconnu les faits, mais n'explique pas son geste. "Je me suis trompée de porte, je suis entrée et voilà...", a-t-elle déclaré à la barre.

Des propos qui n'ont vraiment pas convaincu la présidente du tribunal. "Lorsque vous vous êtes rendu compte que vous vous étiez trompée d'appartement, vous auriez dû partir. Or là, non, vous restez et vous faites une fellation", lui a-t-elle répondu.

La Brésilienne a également confié à la cour "être escort-girl en France pour financer (ses) opérations de transformation physique" et qu'elle souhaitait arrêter pour avoir une vie normale avec son conjoint. En plus de sa condamnation avec sursis, elle devra verser 2.000 euros à la victime.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Var Actu Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants