2 min de lecture Justice

Affaire Traoré : "Le drame, c’est la lenteur de la justice", selon président de la Licra

INVITÉ RTL - Mario Stasi, président de la Licra, estime que la lenteur de la justice et l'absence de prise de parole officielle dans l'affaire Adama Traoré sont préjudiciables.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Affaire Traoré : "Le drame, c'est la lenteur de la justice", selon président de la Licra Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Ryad Ouslimani

Le monde entier aura les yeux rivés sur les États-Unis ce mardi 9 juin, jour des obsèques de George Floyd, mort le 25 mai lors d’une arrestation par la police. Le même jour à Paris, à 18h00, un rassemblement est organisé place de la République.  "Je serai probablement place de la République, en effet", confie à RTL Mario Stasi président de la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (Licra).

"Le préfet a laissé entendre qu’il n’interdirait pas cette manifestation, ce moment d’émotion",  a indiqué l’avocat. "Il semble que le cadre permette une manifestation digne", promet-il. Si la Licra est partie prenante des manifestations, et souhaite une police encadrée, elle n’a pas pour but de créer des dissensions et des camps opposés. "Nous menons un combat républicain", explique Mario Stasi.

"Le combat républicain s’appuie sur deux piliers : le dénonciation, la vigilance, l’alerte. Et ça, il ne faut jamais le perdre de vue, est une de nos premières missions. Le deuxième pilier est cette éducation à moyen et long terme", détaille le militant. Il estime qu’avec ces deux éléments, l’objectif de la Licra est de ne jamais mettre de l’huile sur le feu.

Pas d'amalgame envers la police

Concernant l’affaire Adama Traoré, Mario Stasi précise comprendre en tant qu’avocat la douleur de la famille de la victime. Néanmoins, il dénonce "l’amalgame, la confusion, la collusion". "Et que par cette douleur on en appelle à d’autres réflexes, d’autres discours qui sont l’État fasciste", indique Mario Stasi. Il pointe ainsi les insultes proférées envers les personnes noires ou d’origine arabe membres des forces de l’ordre.

À lire aussi
La Justice (illustration) justice
Une avocate en droit du patrimoine élue à la tête du barreau de Paris

"Le drame de l’affaire Traoré, c’est la lenteur de la justice, c’est que quatre années après on soit toujours dans l’incertitude", relève Mario Stasi alors que le policier accusé pour la mort de George Floyd a déjà été entendu par la justice. "Je suis outré de voir l’absence de parole de la Garde des sceaux, l’absence de parole de l’autorité judiciaire qui doit rappeler l’état de droit", clame-t-il.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Information Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants