2 min de lecture Racisme

"Adama Traoré est un symbole, il y a plein d'Adama Traoré en France," déclare Abd al Malik sur RTL

INVITÉ RTL - Le rappeur Abd al Malik, présent à la manifestation contre les violences policières qui a eu lieu mardi 2 juin à Paris, revient sur l'affaire Adama Traoré et défend sa position.

fallait l'inviter- L'Entretien du Jour Thomas Sotto
>
"Adama Traoré est un symbole, il y a plein d'Adama Traoré en France," pour Abd al Malik Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Sarah Belien

Abd al Malik est une des grandes voix qu’on écoute sur les questions d’intégration, de tolérance et de la place de tous dans le pays. Le rappeur était présent mardi 2 juin à la manifestation contres les violences policières à l’appel du comité de soutien à la famille d’Adama Traoré.

Le rappeur a par ailleurs pris la parole lors de la manifestation qui a rassemblé plus de 20.000 personnes, qui avait pourtant été interdite par la préfecture de Paris. "On avait dit que c’était pour des raisons sanitaires. Et je pense qu’évidemment il y a la vie concrète mais il y aussi la vie symbolique. Et pour moi, au termes de vie symbolique, pour dire qu'on fait peuple, il fallait être là," a défendu Abd al Malik.

Pour le rappeur, ce rassemblement révèle un problème qui dure depuis longtemps dans notre société. "Là c’est comme une partie émergée de l’iceberg. Il se passe quelque chose et il faut faire attention qu’il n’y ait pas non plus de déconnexion entre ce que vit le peuple et ce qu’on appelle ‘les élites'," déclare-t-il.

On n’a pas besoin d’attendre l’histoire de George Floyd, mais ça fait écho

Abd al Malik
Partager la citation

Sur le fait que certains dénoncent une différence entre l’affaire George Floyd aux États-Unis et celle d’Adama Traoré en France, Abd al Malik répond que "lorsque un Obama est élu, on a l’impression que c’est le Président du monde, (…) là ça dérange personne. Et là tout d’un on dit oui mais…, réplique le rappeur. Il faut comprendre que même sans tenir compte des États-Unis, la France a une histoire vis-à-vis de l’esclavagisme, du colonialisme, des difficultés qu’on peut vivre quand on vient des quartiers populaire," défend Abd al Malik.

Le rappeur répond donc aux personnes qui pourraient penser qu'il n'y a aucun lien entre les deux affaires : "on n’a pas besoin d’attendre l’histoire de George Floyd, mais ça fait écho." Et de conclure sa réponse : "Adama Traoré est un symbole, il y a plein d’Adama Traoré en France et il faut en prendre conscience."

À lire aussi
Deux départs de feu ont été constatés à la mosquée de Bron. incendie
Rhône-Alpes : tentative d'incendie d'une mosquée à proximité de Lyon

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Racisme Société Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants