1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Romand : selon son beau-frère, tout a basculé dès décembre 1992
2 min de lecture

Affaire Romand : selon son beau-frère, tout a basculé dès décembre 1992

PODCAST - Dans cet épisode des "Voix du Crime", Emmanuel Crolet, le beau-frère de Jean-Claude Romand, revient sur les semaines qui ont précédé les meurtres et qui ont marqué un changement dans la famille Romand.

Jean-Claude Romand arrive pour l'ouverture de son procès, le 25 juin 1996 devant la Cour d'assises de l'Ain.
Jean-Claude Romand arrive pour l'ouverture de son procès, le 25 juin 1996 devant la Cour d'assises de l'Ain.
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Diane Douzillé

Le 11 janvier 1993, Jean-Claude Romand assassine sa femme, Florence Crolet, ses enfants et ses parents. Pour Emmanuel, le frère de Florence, c'est la surprise. Puis, au fur et à mesure de l'enquête il se souvient : dès la fin de l'année 1992, des signes trahissaient déjà des troubles au sein de la famille Romand. 

En 1992, pour Noël, la famille Crolet rejoint la famille Romand dans sa maison de Prévessin-Moëns. L'ambiance n'est plus la même.  "Nous avions trouvé ma sœur excessivement fatiguée", confie Emmanuel Crolet dans cet épisode des Voix du Crime.

Jean-Claude Romand, lui non plus, ne semble pas être dans son état normal. Il parait très agité et ne cesse les allées et venues entre le domicile familial et son prétendu travail à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). "Romand avait lui aussi changé. Sur les photos que j'avais prises à ce moment-là, Romand a un regard noir ", raconte Emmanuel Crolet.

Ma soeur savait quelque chose"

Emmanuel Crolet, beau-frère de Jean-Claude Romand

À ce moment-là, Jean-Claude Romand est déjà dans une situation délicate. Les réserves d'argent sur lesquelles il faisait vivre sa famille sont épuisées. Pour Emmanuel Crolet, Florence était au courant de la situation financière du couple, ce qui aurait pu éveiller ses soupçons. "Il n'est pas possible que ma sœur ne sache pas ce qui se passe à ce moment-là dans le couple. Matériellement, c'était pas possible", explique-t-il.

À lire aussi

De plus, Florence apprend par le biais d'une connaissance que l'OMS organise chaque année un arbre de Noël et est surprise de se rendre compte que ses enfants ne s'y rendent jamais.

Je vois toujours ce visage de ma sœur peiné, attristé

Emmanuel Crolet, beau-frère de Jean-Claude Romand

Pour le frère de Florence, le mensonge de Romand était sur le point d'être découvert. "Compte tenu de l'image que j'ai de ma sœur à ce moment-là, qui n'est plus la personne rayonnante, ça me fait dire, qu'en effet, elle savait quelque chose", relate Emmanuel Crolet. 

Au moment de quitter la famille Romand, après Noël, Emmanuel Crolet se souvient d'avoir croisé le regard de sa sœur : "On monte dans la voiture, on leur fait signe et on s'en va. Et j'ai regardé dans le rétroviseur, je vois toujours ce visage de ma sœur peiné, attristé". Quelques jours plus tard, Jean-Claude Romand assassinera sa femme, ses enfants et ses parents.

Abonnez-vous

>> Les Voix du crime sont avocats ou avocates, enquêteurs ou enquêtrices, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro de Diane DouzilléJérôme Florin et Jean-Alphonse Richard. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.


Deux fois par mois, l'une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue une affaire criminelle. Un podcast RTL. 

La rédaction vous recommande

 



Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/