1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Mila : des peines entre 4 à 6 mois de prison avec sursis prononcées
1 min de lecture

Affaire Mila : des peines entre 4 à 6 mois de prison avec sursis prononcées

Des peines de 4 à 6 mois de prison avec sursis ont été prononcées par le tribunal de Paris contre 11 cyberharceleurs de Mila, ce mercredi 7 juillet.

 Photo de Mila et de son avocat Richard Malka prise le 3 juin 2021 à Paris. (Illustration)
Photo de Mila et de son avocat Richard Malka prise le 3 juin 2021 à Paris. (Illustration)
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Cassandre Jeannin & AFP

Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé ce mercredi 7 juillet des peines de 4 à 6 mois de prison avec sursis contre 11 personnes jugées pour avoir participé au cyberharcèlement de Mila. Un autre prévenu a bénéficié d'un vice de procédure et un dernier a été relaxé faute de preuves.

Victime d'un déferlement de haine en ligne après avoir publié en novembre une vidéo polémique sur l'islam, Mila avait dénoncé lors du procès des violences "totalement injustifiables", qu'elle a refusé d'excuser.

Âgés de 18 à 30 ans, en grande majorité sans antécédents judiciaires et se déclarant athées, la plupart des cyberharceleurs ont reconnu être les auteurs d'un message mais ont contesté avoir su qu'ils participaient à un "raid" numérique. Certains ont expliqué avoir réagi "à chaud", "sans réfléchir", après avoir été "heurtés" par les propos de la jeune femme. 

J'ai l'impression d'être un robot, de ne plus être un être humain mais un souffre-douleur

Mila

Depuis sa vidéo postée sur Instagram, Mila vit sous protection judiciaire et ne fréquente plus son établissement scolaire. Selon Le Point, elle s'est installée dans un petit appartement où elle suit ses cours par correspondance. "Avec ma famille, on passe notre temps à signaler à la justice les menaces que je reçois. Je n'ai plus rien, plus de vie, plus de vie sociale autrement que sur les réseaux, j'ai l'impression d'être un robot, de ne plus être un être humain mais un souffre-douleur. Je me sens impuissante, seule au monde. C'est horrible, ce sentiment de solitude. Je n'ai plus qu'à me flinguer, ce n'est plus supportable".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/