1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Maëlys : Lelandais reconnaît avoir donné 4 à 5 coups à la petite fille
2 min de lecture

Affaire Maëlys : Lelandais reconnaît avoir donné 4 à 5 coups à la petite fille

D'après une source proche de la famille de Maëlys, Nordahl Lelandais a porté quatre ou cinq coups très violents à la fillette.

Un fourgon de police lors de la première reconstitution du meurtre de Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin le 24 septembre 2018
Un fourgon de police lors de la première reconstitution du meurtre de Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin le 24 septembre 2018
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais change de version et reconnaît plusieurs coups
00:01:14
Nicolas Burnens

Nordahl Lelandais a changé de version et ne parle plus d'accident. Contrairement à ce qu'il affirmait depuis le 14 février et ses aveux après six mois de mutisme, l'ex-militaire a expliqué avoir donné plusieurs coups à Maëlys. De nouvelles révélations, livrées aux juges d'instruction vendredi 21 septembre lors d'une nouvelle audition, qui viennent mettre à mal ses déclarations précédentes et la thèse de l'accident, jusque-là, soutenue par le meurtrier présumé de la petite Maëlys.

Selon une source proche de la famille de Maëlys, l'ex-militaire affirme avoir donné quatre à cinq coups très violents à la petite fille. Jusqu'alors Nordahl Lelandais soutenait l'avoir tué "par accident" en lui donnant une gifle lors d'un trajet dans sa voiture.

La nuit du lundi 24 septembre, lors de la première reconstitution qui s’est tenue à Pont-de-Beauvoisin, l'ancien maître-chien a d'ailleurs mimé les gestes infligés à l'enfant, sur un mannequin, vêtu d'une robe blanche. Nordahl Lelandais a même emmené les juges d'instruction, jusqu'à l'endroit où il aurait porté ces coups : sur un parking, aux abords d'un centre commercial de Pont-de-Beauvoisin, à moins de cinq minutes de la salle des fêtes.

Beaucoup de questions en suspens

Les gendarmes mobilisés pour l'opération ont alors tendu de larges draps blancs aux abords des accès pour empêcher les journalistes de capter des images. L'éclairage public a également été coupé pendant près d'une heure. L'objectif de cette reconstitution était de confronter le récit du meurtrier présumé de la fillette aux réalités matérielles de l'enquête, notamment les allers-retours décrits par Nordahl Lelandais. De tenter de faire éclater la vérité, si toutefois l'ancien maître-chien accepte de coopérer.

Beaucoup de questions restent en suspens, en particulier la façon dont est morte Maëlys. Est-elle montée de son plein gré dans le véhicule de Nordahl Lelandais, comme l'assure le suspect ? Comment et où lui a-t-il infligé la gifle, qu'il affirme à l'origine de la mort "accidentelle" de la fillette ? Où a-t-il entreposé le corps de la fillette avant de revenir au mariage ? Quand l'a-t-il déposé dans la montagne ?

Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "enlèvement" et incarcéré le 3 septembre 2017 après la découverte d'une trace ADN de Maëlys dans son véhicule, puis pour "meurtre" fin novembre alors qu'une caméra a enregistré l'image de la fillette dans sa voiture puis sans la petite fille sur le chemin du retour, à l'heure de sa disparition. Trois mois et demi après la découverte du corps et à l'issue d'expertises légales, les obsèques de Maëlys ont été célébrées le 2 juin à La Tour-du-Pin.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire