1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Jubillar : peut-on comparer la disparition de Delphine Jubillar à l'affaire Daval ?
3 min de lecture

Affaire Jubillar : peut-on comparer la disparition de Delphine Jubillar à l'affaire Daval ?

PODCAST – Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparait mystérieusement. Très vite, les soupçons se posent sur son mari, Cédric. Trois ans avant, la France suivait avec effroi l’affaire Jonathann Daval, celle de l’homme qui a assassiné sa femme et dissimulé le meurtre.

Une marche blanche pour Delphine Jubillar, disparue en décembre 2020 et toujours introuvable
Une marche blanche pour Delphine Jubillar, disparue en décembre 2020 et toujours introuvable
Crédit : Fred SCHEIBER / AFP
43. Affaire Jubillar : d'une disparition inquiétante au soupçon de féminicide
00:28:04
Jeanne Rouxel & Agnès Bonfillon

En décembre 2020 à Cagnac-les-Mines (Tarn), Delphine Jubillar disparait mystérieusement du domicile familial, en pleine nuit d'hiver. Cette infirmière de 33 ans, mère de deux enfants, ne laisse aucune trace derrière elle. Selon le témoignage de son mari, Cédric, la jeune femme était partie promener les chiens, tard dans la soirée, puis n’est jamais revenue. L'homme alerte instantanément les gendarmes. 

L’inquiétude et la peur s’installent. La France est encore marquée par le féminicide qui s'est déroulé, trois ans plus tôt : celui d'Alexia Daval. "Les gens ne se risquent pas officiellement devant un micro et une caméra à dire que c’est le même type d’histoire et qu’il s’est sans doute passé la même chose que pour l’affaire Daval", explique Patrick Isson, le correspondant RTL à Toulouse dans Les Voix du Crime. "Tout le monde ne pense qu’à ça", ajoute-t-il. 

En effet, le contexte de la disparition de Delphine rappelle fortement celui d’Alexia Daval, disparue le 28 octobre 2017. Selon son compagnon Jonathann, la jeune femme était partie faire un jogging, sans jamais revenir. La journée même de la disparition de sa compagne, son mari la portait disparue. Deux jours plus tard, le corps d'Alexia était retrouvé partiellement calciné dans un bois, aux alentours de Gray-la-Ville (Haute-Saône). 

Contrairement à Daval, leurs sourires et leurs réponses montraient, dès le début, qu’il y avait quelqu'un qui était au cœur des recherches

Patrick Isson

Malgré tous les moyens déployés par les gendarmes pour retrouver Delphine, sa soudaine disparition ne trouve, elle, aucune explication. Quand le journaliste Patrick Isson arrive à Cagnac-les-Mines en décembre 2020, les recherches pour retrouver Delphine Jubillar sont toujours en cours. Les alentours du domicile sont fouillés. En vain. 

Pour ses proches, cette disparition est incompréhensible. Selon les témoignages, Delphine était trop attachée à ses enfants pour expliquer un départ soudain. Très vite, les amies de la jeune femme organisent des battues citoyennes et de nombreux volontaires s’y rendent. L’évènement est médiatisé et Cédric Jubillar y participe. L'homme apparait publiquement près des proches de Delphine. 

Ces images rappellent fortement celles de Jonathan Daval, trois ans plus tôt. En face des caméras, le mari d’Alexia se montrait dévasté aux côtés des parents de la défunte, pleurant alors la disparition de sa compagne. Pourtant, trois mois plus tard, l'homme finissait par avouer le macabre meurtre de sa femme.

Il fuit la presse, on n’est pas dans la même physionomie que dans l’affaire Daval

Patrick Isson
À lire aussi

À l’inverse, le comportement de Cédric Jubillar interpelle. L’homme apparait totalement détaché voire amusé de la situation. "C'est un mélange d'humour et d'ironie", précise Patrick Isson. De plus, l'homme refuse de se livrer aux journalistes. "Il fuit la presse, on n’est pas dans la même physionomie que dans l’affaire Daval." L'enquête révèle également que le couple était en instance de divorce et que Cédric supportait mal cette décision.
Là où Jonathann Daval a dupé de longs mois, enquêteurs, journalistes et proches d'Alexia, les mensonges répétés de Cédric Jubillar et l’étrange attitude qu’il adopte, le placent en suspect numéro 1. Les enquêteurs sont persuadés de son implication. "Contrairement à Daval, leurs sourires et leurs réponses montraient, dès le début, qu’il y avait quelqu'un qui était au cœur des recherches de l’enquête, c’était Cédric Jubillar", explique Patrick Isson. 


Malgré les investigations menées et les pistes interrogées, l'enquête peine à trouver des éléments pouvant incriminer officiellement Cédric. Aujourd'hui, l'homme reste l'unique suspect de cette affaire. L'ex-mari de Delphine est toujours incarcéré malgré les multiples demandes de libération de ses avocats pour que la présomption d'innocence soit respectée. Les proches de Delphine, quant à eux, demeurent sans réponses et continuent les recherches en gardant l'espoir de retrouver, un jour, le corps de la jeune femme. 

Abonnez-vous à ce podcast

>> Les Voix du crime sont avocats ou avocates, enquêteurs ou enquêtrices, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro des journalistes de RTL. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.

Deux fois par mois, l'une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue sur une affaire criminelle. Un podcast RTL.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/