3 min de lecture Justice

Affaire Grégory : qui est l'ancien juge Jean-Michel Lambert ?

PORTRAIT - Retrouvé mort à son domicile dans la soirée de mardi 11 juillet, le premier juge d'instruction en charge de l'affaire Grégory a souvent été critiqué pour sa gestion de cette énigme criminelle.

Jean-Michel Lambert, à Épinal le 22 juin 1985
Jean-Michel Lambert, à Épinal le 22 juin 1985 Crédit : MARCEL MOCHET / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Il était surnommé le "petit juge". Jean-Michel Lambert, premier juge d'instruction en charge de l'affaire Grégory Villemin, a été retrouvé mort à son domicile mardi 11 juillet. L'ex-magistrat, parti à la retraite en 2014, s'est longtemps retrouvé sous le feu nourri des critiques pour sa gestion de cette énigme judiciaire rouverte 33 ans après les faits, de façon spectaculaire, avec plusieurs mises en examen.

Cette amertume partagée par beaucoup est notamment résumée par Me Thierry Moser, l'avocat des époux Villemin : "Je garderai de lui le souvenir d'un homme qui a été confronté à un dossier difficile, qu'il n'a pas su maîtriser et qui a été pris dans un vertige irrépressible. (...) Je critique les conclusions qu'il a tirées de son instruction mais je ne critiquerai jamais l'homme".

Du 17 octobre 1984, lendemain de la découverte du corps de l'enfant de 4 ans dans la Vologne, au 11 septembre 1986, celui qui était le seul juge d'instruction d'Épinal se retrouve à instruire cette enquête d'une grande complexité. Il est alors âgé de 32 ans et occupe seulement son premier poste.

À lire aussi
L'ex-président Lula, le 7 avril 2018 Brésil
Brésil : la justice allège la peine de l'ex-président Lula

"Un sentiment d'impuissance à rendre la justice"

Deux semaines après le début de l'enquête, il met en examen pour assassinat Bernard Laroche, cousin du père du petit Grégory, pour assassinat. Trois mois plus tard, Bernard Laroche est remis en liberté, puis assassiné par Jean-Marie Villemin, le père du petit Grégory. Après ce nouveau drame, Jean-Michel Lambert opère un spectaculaire revirement et porte ses soupçons vers la mère du garçonnet, Christine Villemin, qui sera ensuite totalement innocentée en 1993 au terme d'un non-lieu retentissant pour "absence totale de charges", formule inédite aux accents d'excuse et d'aveu d'erreur judiciaire.

Les reproches contre sa façon d'instruire le dossier seront appuyées par la condamnation de l'État en juin 2004 pour "dysfonctionnement du service public de la justice". S'il n'a jamais trop voulu s'épancher sur les coulisses de l'affaire, Jean-Michel Lambert reconnaîtra malgré tout "un sentiment d'impuissance à rendre la justice".

Un livre polémique avant la retraite

En 2014, lorsqu'il fait la promotion de son livre intitulé De combien d'injustices suis-je coupable ?, il s'épanche dans plusieurs interviews pour regretter la mort de Bernard Laroche. "C'était une tragédie dans la tragédie. Bernard Laroche a été victime de la pire des injustices. Je me devais de lui rendre justice et de dire qu'il était innocent", disait-il au Figaro. Au Maine Libre, il confira avoir été "bouffé", "meurtri" et "marqué à vie" par cette affaire : "J'avais des accès de boulimie, je voyais se profiler une dépression. C'est pourquoi j'ai demandé une mise en disponibilité".

La publication de ce livre soulèvera l'indignation des époux Villemin. Me Thierry Moser lâche alors dans les colonnes de Ouest-France : "L'ouvrage du juge Lambert constitue tout à la fois une infamie au plan moral et une escroquerie au plan intellectuel. Voilà un Juge d'instruction versatile qui a instruit de façon calamiteuse le dossier dont il avait la responsabilité et qui, à présent, veut battre monnaie en exploitant le malheur des parents d'un enfant assassiné".

Après l'affaire Grégory dont il est dessaisi en 1986, Jean-Michel Lambert occupe des postes lui permettant d'être "au plus près de la réalité quotidienne", dira celui qui s'est grandement consacré à l'écriture en parallèle à ses activités de juge d'instance à Bourg-en-Bresse puis président du Tribunal de grande instance du Mans jusqu'en 2014. Sur sa carrière, il expliquera alors : "J'ai rédigé des milliers d'ordonnances, des milliers de jugements, ma vie ne se résume pas à l'affaire Grégory".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789304095
Affaire Grégory : qui est l'ancien juge Jean-Michel Lambert ?
Affaire Grégory : qui est l'ancien juge Jean-Michel Lambert ?
PORTRAIT - Retrouvé mort à son domicile dans la soirée de mardi 11 juillet, le premier juge d'instruction en charge de l'affaire Grégory a souvent été critiqué pour sa gestion de cette énigme criminelle.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-gregory-qui-est-l-ancien-juge-jean-michel-lambert-7789304095
2017-07-11 23:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tp1o7BLOJ5pU6OvLm8HhoA/330v220-2/online/image/2017/0711/7789304269_jean-michel-lambert-a-epinal-le-22-juin-1985.jpg