1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Grégory : "Je ne crois pas en cette nouvelle expertise", dit l'avocat de Marie-Ange Laroche
1 min de lecture

Affaire Grégory : "Je ne crois pas en cette nouvelle expertise", dit l'avocat de Marie-Ange Laroche

INVITÉ RTL - Maître Gérard Welzer, avocat de Marie-Ange Laroche, s'est montré sceptique quant aux nouvelles expertises des lettres du corbeau, dans l'affaire Grégory.

Murielle Bolle et Marie-Ange Laroche, à la cour d'appel de Dijon, en juin 86.
Murielle Bolle et Marie-Ange Laroche, à la cour d'appel de Dijon, en juin 86.
Crédit : Eric Feferberg / AFP
Affaire Grégory : "Je ne crois pas en cette nouvelle expertise", dit l'avocat de Marie-Ange Laroche
02:46
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière
Animateur

L'affaire Grégory a été relancée par de nouvelles auditions de témoins liés à l'entourage familial et au voisinage du petit Grégory, retrouvé mort il y a presque 40 ans. Pour avancer, les enquêteurs tablent sur le résultat d'une nouvelle expertise des dizaines de lettres du corbeau postées dans la région de la Vologne en 1984, grâce à la stylométrie. Maître Gérard Welzer, avocat de Marie-Ange Laroche, veuve de Bernard Laroche, était l'invité de RTL Midi ce mercredi 16 décembre. 

"Ce que je vois c'est que depuis 36 ans, on montre du doigt 4 personnes différentes. Contrairement à ce qui a été indiqué, Bernard Laroche a été mis hors de cause par 7 experts en écriture", a rappelé l'avocat. "Je ne crois pas en cette nouvelle expertise", a-t-il ajouté. De nouvelles auditions ont eu lieu il y a quelques jours, révélait le Parisien. "Je ne sais pas de qui il s'agit", a dit Me Welzer. 

"Qu'on recherche la vérité c'est très bien. Si on a quelque chose de solide comme une trace ADN, très bien. Mais si on n'a pas quelque chose de non-contestable, il faut absolument éviter de jeter en pâture le nom d'une personne", selon lui. Alors, saurons-nous un jour la vérité sur cette affaire ? "Je crains que non. Je constate que depuis 36 ans on nous annonce quasiment à intervalles réguliers une semaine décisive", a conclu l'avocat. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/