1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire du Dahlia Noir : mystère à Hollywood, qui a tué Elizabeth Short ?
3 min de lecture

Affaire du Dahlia Noir : mystère à Hollywood, qui a tué Elizabeth Short ?

"L'Heure du crime" revient sur l'une des plus célèbres affaires d'Hollywood. Elizabeth Short nourrissait le rêve de devenir actrice. Pourtant, en 1947, son corps est retrouvé mutilé dans un terrain vague.

Las Palmas Hotel à Holywood. Lieu de résidence d'Elizabeth Short avant qu'elle ne soit brutalement assassinée en 1947.
Las Palmas Hotel à Holywood. Lieu de résidence d'Elizabeth Short avant qu'elle ne soit brutalement assassinée en 1947.
Crédit : ROBYN BECK / AFP
L'ENQUÊTE - Le mystère du Dahlia Noir : qui a tué Elizabeth Short ?
00:13:37
L'INTÉGRALE - L'affaire du Dahlia Noir : meurtre mystérieux à Hollywood
00:38:19
Jean-Alphonse Richard - édité par Marie Kerlidou

Une belle chevelure brune, un teint très pâle, un rouge à lèvres carmin, un cardigan noir et  des accessoires exclusivement couleur ébène, c'est ainsi que le personnel du Biltmore Hôtel décrivait la jeune femme, une semaine avant sa mort. Seule exception à la règle, des gants blancs qui fignolaient son look de diva. Cette même silhouette qui a valu à Elisabeth Short le surnom de "Dahlia Noir".

La jeune femme s'était donné les moyens d'atteindre ses rêves en arrivant à Hollywood, elle voulait être sous le feu des projecteurs, danser, jouer la comédie. Un destin brisé, qui constitue encore aujourd'hui, l'une des affaires les plus mystérieuses d'Hollywood tant les éléments de cette enquêtes sont dignes d'un polar.

Ce mercredi 15 janvier 1947, aux alentours de 10h00 du matin, Betty Bersinger quitte son domicile, sur Norton Avenue, au sud du quartier d'Hollywood à Los Angeles. Le temps est gris, il fait très froid. Betty Bersinger, qui tient par la main sa fille de trois ans, longe Leimert Park. Une succession de terrains en friche qui seront bientôt construits. Il n'y a pas âme qui vive.

Le cadavre a été lavé et nettoyé

Dans les herbes folles, elle aperçoit soudain une silhouette  qui ressemble à un corps. Elle croit reconnaître un mannequin. Mais il s'agit bien d'une forme humaine, une jeune femme entièrement nue, reposant sur le dos, les bras en arrière. Un cadavre à la peau très claire, coupé en deux à hauteur du bassin. 

Deux parties déposées à trente centimètres l'une de l'autre. "J'étais épouvantée, j'ai attrapé ma fille, j'ai couru téléphoner", dira la témoin. Les officiers Frank Perkins et Willl Fitzgerald, premiers sur les lieux, découvrent le corps coupé en deux. Pas une goutte de sang sur place, preuve que le meurtre n'a pas eu lieu ici. 

Le cadavre a été lavé et nettoyé avec de l'essence. L'odeur est encore perceptible. La jeune femme présente de nombreuses coupures et plaies, à la poitrine et sur le visage. Sa bouche a été découpée jusqu'aux oreilles en un morbide sourire

La piste d'un tueur sadique

À la morgue de Los Angeles, les policiers relèvent les empreintes de la malheureuse. Celles-ci sont transmises à la banque de données du FBI grâce à un procédé qui vient de faire son apparition, le Soundphoto, une sorte de fax. 56 minutes plus tard, la victime du terrain vague est identifiée.

Elle s'appelle Elizabeth Short, 22 ans, née dans le Massachusetts, 1 mètre 68 pour 53 kilos, célibataire, sans enfant. Les légistes estiment que la victime est morte une vingtaine d'heures avant sa découverte. Elle a probablement été violée mais ils ne sont pas catégoriques tant le tueur a été prudent

Aucune trace de sperme retrouvée. Elle a été attachée par des liens aux poignets et aux chevilles, pas de fracture relevée mais elle a été frappée au visage. Elle a succombé à une hémorragie interne avant d'être découpée. 

60 personnes revendiquent le meurtre

Le commissaire Clémence Horrall et ses inspecteurs retracent le parcours d'Elizabeth Short. La jeune femme était venue en Californie à l'adolescence pour y retrouver son père. Elle a fait quelques études puis a ensuite vécu de petits boulots, déménageant fréquemment. Quelques mois avant sa mort, elle travaillait comme serveuse sur Hollywood Boulevard. 

Elle avait été déposée ici par un homme en  voiture. Un patron de restaurant l'a ensuite vue passer devant son établissement. Elle était seule. Aurait-elle fait une mauvaise rencontre ? Tant de questions demeurent. Ce meurtre a donné lieu à la plus grande chasse à l'homme de l'histoire criminelle américaine, et reste non élucidé à ce jour.

Au cours de l'enquête, pas moins de 60 personnes vont revendiquer le meurtre, des dizaines de suspects, parfois célèbres, vont être désignés, sans pour autant que le coupable apparaisse.

Les invités de "L'heure du crime"

- Guillaume Renard, coauteur avec de la BD, A Short Story – la véritable histoire du Dahlia Noir, aux Rue de Sèvres.

- Thibaut Chatel, producteur et coréalisateur du documentaire La Vérité sur le Dahlia noir en 2006.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire