1 min de lecture Justice

Affaire des passeports : Alexandre Benalla de nouveau mis en examen

Alexandre Benalla, ex-chargé de mission à l'Élysée, a été une nouvelle fois mis en examen dans l'enquête sur ses passeports diplomatiques.

Alexandre Benalla, au Sénat, le 21 janvier 2019
Alexandre Benalla, au Sénat, le 21 janvier 2019 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Déjà mis en examen depuis janvier 2019 pour "usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle", Alexandre Benalla, a été de nouveau mis en examen, le 11 février dernier, toujours dans l'enquête sur ses passeports diplomatiques.

Cette fois, l'ancien chargé de mission à l'Élysée a été mis en examen pour "faux" et "usage de faux", a appris l'AFP vendredi 24 juillet de source judiciaire, confirmant une information de Mediapart. Cette enquête vise à éclaircir les conditions dans lesquelles l'ancien chargé de mission à l'Élysée a continué à utiliser des passeports diplomatiques après sa mise en examen en juillet 2018 pour des violences lors des rassemblements du 1er-Mai et son limogeage.

Après avoir affirmé dans un premier temps devant le Sénat les avoir laissés dans son bureau à l’Élysée, Alexandre Benalla avait reconnu avoir récupéré et utilisé ces passeports, puis les avait rendus. Selon Mediapart et Le Monde, il aurait utilisé l'un de ses deux passeports diplomatiques pour entrer dans plusieurs pays africains.

Outre le dossier des passeports, Alexandre Benalla a également été mis en examen pour les violences commises en marge du défilé du 1er-Mai 2018 et pour un selfie pris avec une arme durant la campagne présidentielle de 2017.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Alexandre Benalla Mise en examen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants