1 min de lecture Faits divers

Affaire Daval : un mystérieux cambriolage au domicile du couple

VU DANS LA PRESSE - Des objets surprenants ont été dérobés au domicile d'Alexia et Jonathann Daval, pourtant placé sous scellés, après la mise en examen et l’incarcération de Jonathann.

Le pavillon du couple Daval en Haute-Saône lors de la reconstitution du meurtre le 17 juin 2019
Le pavillon du couple Daval en Haute-Saône lors de la reconstitution du meurtre le 17 juin 2019 Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Noémie Grinberg Journaliste

Les révélations n’en finissent plus concernant l’affaire Daval. Dernière en date : le domicile conjugal d'Alexia et de Jonathann a été cambriolé en pleine enquête. 

L’affaire dans l’affaire remonte au 5 mars 2019 révèle Le Journal du Dimanche, lorsque les gendarmes ont pénétré dans la propriété située à Gray, en Haute-Saône, et qu'ils ont constaté qu'il manquait des objets importants. Parmi ceux-ci, deux sextoys appartenant à Alexia DavalJonathann Daval décrit lui-même, l'un d'eux comme étant "rose classique" et l'autre étant "des boules de geisha argentées".

Les cambrioleurs, qui n’ont toujours pas été retrouvés, ont également volé l'alliance de la victime, l'album de photos du mariage du couple, ainsi qu'un caméscope sur lequel étaient enregistrées des vidéos.

Chose étrange : des bijoux de valeur, la télévision, ou encore des vins grands crus ont été laissés sur place. Le procureur de la République de Vesoul évoque alors un "vol d’opportunité" car une deuxième maison sous scellés avait été cambriolée dans le département. Mais comme le souligne Le Journal du dimanche, ces objets volés en disent beaucoup sur le couple et pourraient avoir été dérobés pour préserver la réputation de la victime.

Un couple à la vie sexuelle compliquée

À lire aussi
Des voyageurs sur un quai du métro de Barcelone faits divers
Barcelone : en plein confinement, un couple fait l'amour dans un photomaton

Des objets qui pourraient néanmoins fournir un mobile. En effet, l’enquête a révélé une part d'ombre dans le couple : Alexia prenait un traitement pour l'infertilité, mais "les rapports se font rares". C'est à cette période qu'Alexia Daval s'enferme, à de nombreuses reprises, seule dans sa chambre.

"Elle me disait : 'Je te remplace par mes sextoys. C'était de plus en plus dur pour moi', a raconté Jonathann Daval aux policiers, jusqu'au soir du drame, le 27 octobre 2017, quand il a frappé et étranglé son épouse, selon ses aveux.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Jonathann Daval Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants