1 min de lecture Justice

Affaire Daval : le procès de Jonathann reporté à mars 2021

VU DANS LA PRESSE - Jonathann Daval, qui devait être jugé en novembre prochain pour avoir tué son épouse Alexia, ne passera devant la justice qu'en mars 2021, la faute à un calendrier judiciaire chamboulé par l'épidémie de coronavirus.

Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017
Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017 Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Accusé d'avoir tué son épouse Alexia en 2017, Jonathann Daval devra attendre quelques mois de plus avant d'être fixé sur son sort. Actuellement incarcéré à la maison d'arrêt de Dijon, il devait être jugé au mois de novembre prochain. Mais épidémie de coronavirus oblige, son procès ne pourra pas se tenir aux dates prévues, puisque le calendrier judiciaire a été bousculé par les événements.

Comme l'indiquent nos confrères du Parisien, le meurtrier présumé d'Alexia Daval devrait donc être jugé au mois de mars 2021. Selon les informations du quotidien, les avocats de la défense et des parties civiles sont d'accord avec les dates proposées, "à savoir les cinq premiers jours du mois de mars". La justice doit désormais se prononcer pour valider les dates choisies.

"Nous sommes un peu déçus car, plus le temps passe et plus il y a une érosion naturelle de la mémoire, et plus il est difficile de faire émerger la vérité", a expliqué dans les colonnes du Parisien l'avocat principal de l'informaticien de 35 ans Me Randall Schwerdorffer. "Ce report de trois mois est supportable", a quant à lui indiqué Me Gilles-Jean Portejoie, avocat des parents d'Alexia Daval, de sa sœur et de son beau-frère.

Jonathann Daval sera jugé à Vesoul pour "meurtre sur conjoint". Son épouse Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, avait été retrouvée morte, dissimulée sous des branchages et partiellement brûlée, le 30 octobre 2017 en Haute-Saône. Jonathann Daval s'était fait passer pendant trois mois pour un époux éploré, sans nouvelles de sa femme partie faire son jogging, avant de reconnaître l'avoir frappée et étranglée lors d'une violente querelle conjugale. Il encourt la réclusion à perpétuité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Procès Jonathann Daval
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants