2 min de lecture Affaire Bettencourt

Affaire Bettencourt : François-Marie Banier condamné à 4 ans de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende

Le photographe était jugé en appel pour abus de faiblesse sur la personne de Liliane Bettencourt.

François-Marie Banier mis en cause dans l'affaire Bettencourt par Françoise Meyers Bettencourt
François-Marie Banier mis en cause dans l'affaire Bettencourt par Françoise Meyers Bettencourt Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La cour d'appel de Bordeaux a rendu son jugement mercredi 24 août en début d'après-midi dans l'un des volet du tentaculaire procès Bettencourt. François-Marie Banier échappe à la prison ferme, il est condamné à 4 ans de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende pour "abus de faiblesse".

Une peine plus légère que celle prononcée en première instance puisque le photographe de 69 ans avait alors été condamné à trois ans de prison, dont seulement six mois étaient assortis de sursis, 350.000 euros d'amende et plus de 158 millions d'euros de dommages et intérêts. Des dommages et intérêts qu'il n'aura finalement pas à payer, une décision que l'un de ses avocats, Me Merlet, a qualifié de "camouflet cinglant pour Françoise Meyers et ses enfants."

François-Marie Banier est en effet accusé d'avoir profité de cadeaux de la part de Liliane Bettencourt sous la forme d’œuvres d'art, de dons ou de contrats d'assurance-vie ; le tout pour plusieurs centaines de millions d'euros. Des largesses que François-Marie Banier attribuait à la "générosité"  et la "reconnaissance" de la femme la plus riche de France. 

Des peines allégées pour deux prévenus

Trois autres prévenus étaient rejugés à ses côtés. Martin D'orgeval, compagnon de François-Marie Barnier, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, une peine inchangée par rapport au premier procès. 

À lire aussi
Nicolas Sarkozy en juillet 2016 Nicolas Sarkozy
Les actualités de 6h30 - Nicolas Sarkozy : plusieurs autres affaires l'attendent au tournant

Pascal Wilhelm, mandataire et gestionnaire de la fortune de la milliardaire, écope lui de douze mois de prison avec sursis et 250.000 euros d'amende pour une opération "pas correcte, pas loyale" : un investissement de 143 millions d'euros de Lililane Bettencourt en faveur de l'entrepreneur Stéphane Courbit, un autre client de Me Wilhelm. La peine récoltée en appel est plus légère que les trente mois de prison avec sursis prévus en première instance même si le montant de l'amende reste inchangé. Enfin le notaire Patrice Bonduelle, soupçonné d'avoir apporté son aide à cette transaction, et condamné à six mois de prison avec sursis et 80.000 euros d'amende en première instance a lui été relaxé

L'affaire Bettancourt démarre en 2007 avec la plainte de Françoise Bettencourt-Meyers, fille unique du couple Bettencourt pour abus de faiblesse contre François-Marie Banier. Dépaysée en 2010 à Bordeaux, notamment en raison de son ampleur inédite et très politique, l'affaire va ensuite s'enrichir d'un volet "trafic d'influence", clos en 2015 et de deux autres plaintes l'une pour "violation du secret professionnel" et l'autre pour "atteinte à la vie privée" qui doivent être rejugées prochainement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Bettencourt François-Marie Banier Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants