1 min de lecture Assassinat

Affaire Anaïs Guillaume : Philippe Gillet rejugé dès mardi 6 avril

L'exploitant agricole de 49 ans risque la prison à perpétuité après la découverte des restes de sa petite amie en novembre 2019.

Des recherches en Belgique dans l'enquête sur la disparition d'Anaïs Guillaume
Des recherches en Belgique dans l'enquête sur la disparition d'Anaïs Guillaume Crédit : ANTHONY DEHEZ / BELGA / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

Nouveau procès pour Philippe Gillet, l'exploitant agricole de 49 ans accusé du meurtre de sa femme, Céline et de l'assassinat de sa petite amie, Anaïs Guillaume. Le prévenu est rejugé à partir de mardi 6 avril, à la cour d'Assises d'appel de la Marne.

Philippe Gillet avait été relaxé en avril 2019 du meurtre de son épouse Céline, 34 ans, un décès accidentel selon lui. Mais il avait aussi écopé de 22 ans de prison pour la disparition dans la nuit du 16 au 17 avril 2013 d'Anaïs Guillaume, 21 ans, dont la voiture calcinée avait été retrouvée dans un bois près de la frontière belge.

En novembre 2019, les enquêteurs avaient découvert les restes de la jeune femme sous un tas de fumier de la ferme de Philippe Gillet à Fromy (Ardennes). Elle était intervenue plusieurs semaines après que les autorités judiciaires eurent reçu des courriers anonymes évoquant la présence du corps d'Anaïs sur la ferme de Fromy, alors même que les fouilles étaient jusqu'à présent restées sans résultats.

Défense fragilisée

Le parquet général qui avait requis 30 ans de réclusion criminelle contre Philippe Gillet et fait appel du premier jugement, est maintenant en position de force puisque les analyses ADN ont prouvé que les restes retrouvés sont bien ceux d'Anaïs Guillaume. À l'époque, Gillet, était resté impassible et mutique, bras croisés et regard fermé face aux accusations du parquet. 

À lire aussi
agression
Reims : le photo-journaliste agressé dans un quartier prioritaire est sorti de réanimation

Outre ces nouveaux éléments, un expert vétérinaire de l'Ecole nationale d'Alfort viendra contester la thèse de la mort accidentelle concernant Céline, et que prône la défense. Philippe Gilet avait à l'époque expliqué que son épouse était morte écrasée sous une vache. Le verdict est attendu pour le 23 avril. Le prévenu risque la réclusion à perpétuité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assassinat Justice Reims
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants