1 min de lecture Crash avion Malaysia Airlines

Vol MH370 : l'hypothèse du crash provoqué par le pilote se confirme

Le Boeing 777 de la compagnie malaisienne aurait été sciemment abîmé en mer selon un expert canadien interrogé par la BBC.

La zone de recherches du MH370 dans l'océan Indien (archives).
La zone de recherches du MH370 dans l'océan Indien (archives). Crédit : PAUL KANE / POOL / AFP
109117333772423871640
Geoffroy Lang

Plus de deux ans après cette tragédie qui avait causé la mort de 239 personne en mars 2014, le crash du vol MH370 reste énigmatique. Disparu en mer le 8 mars 2014, selon toute vraisemblance dans l'océan indien, Le Boeing 777 de la Mlaysia Airlines transportait 239 personnes entre Kuala Lumpur, capitale de la Malaise, et Pékin. Selon Larry Vance, un expert canadien en accidents d'avion, le crash du vol MH370 est dû à une manœuvre volontaire de pilotage.

La taille et l'érosion d'un aileron haute-vitesse de l'avion, retrouvée sur une plage de l'île de la Réunion, en juillet 2015, plaident pour l'hypothèse d'un crash volontaire pour l’ancien enquêteur du Bureau de la sécurité des transports du Canada. "La force de l'eau est vraiment la seule chose qui pourrait faire ce bord dentelé que nous voyons. Il n'a pas été rompu. Si ça avait été le cas, ce serait une rupture nette", explique Larry Vance sur la chaîne britannique BBC (en anglais).

Plusieurs indices concordants

En s’appuyant sur un rapport du FBI, le New York Magazine avait déjà soutenu que le pilote du Boeing avait commis un suicide en provoquant la chute de l'avion. Pilote expérimenté, avec plus de 33 ans de carrière derrière lui, Zaharie Ahmad Shah militait dans les milieux d'opposition en Malaisie, menée par Anwar Ibrahim. Cet homme politique avait été condamné à 20 ans de réclusion en 1998. Le pilote du vol MH370 aurait pu agir par vengeance ou par désespoir selon certains observateurs.

À lire aussi
La mère d'un des passagers du vol MH370, lors de la présentation du rapport d'enquête, lundi 30 juillet à Kuala Lumpur. Malaysia airlines
Vol MH370 : les familles de victimes en colère après la publication du rapport

Plusieurs autres indices étayent la thèse d’un suicide : sa signalisation a été coupée volontairement, ce qui relève de la responsabilité du pilote, et l'appareil s'est détournée délibérément de son cap, en volant pendant sept heures vers l'ouest. De plus, le vol a contourné toutes les zones surveillées par des radars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash avion Malaysia Airlines Malaysia airlines Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784301063
Vol MH370 : l'hypothèse du crash provoqué par le pilote se confirme
Vol MH370 : l'hypothèse du crash provoqué par le pilote se confirme
Le Boeing 777 de la compagnie malaisienne aurait été sciemment abîmé en mer selon un expert canadien interrogé par la BBC.
https://www.rtl.fr/actu/international/vol-mh370-l-hypothese-du-crash-provoque-par-le-pilote-se-confirme-7784301063
2016-08-02 05:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Pwgo-KEIMtTIcrQSgnwgvg/330v220-2/online/image/2015/0810/7779357896_la-zone-de-recherches-du-mh370-dans-l-ocean-indien-archives.jpg