2 min de lecture Vidéo

VIDÉO - Un des accompagnateurs d'Hervé Gourdel raconte l'enlèvement

Les terroristes d'Aqmi auraient dans un premier temps refusé de capturer Hervé Gourdel.

>
Enlèvement d'Hervé Gourdel : un des accompagnateurs du Français témoigne Durée : |
Alice Beckel
Alice Beckel

Le guide français Hervé Gourdel, capturé puis exécuté lors d'une expédition en Algérie en septembre 2014, n'était pas une cible privilégiée pour l'organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). 

Hamza l'un des cinq accompagnateurs du Français a expliqué pour la première fois que les terroristes avaient dans un premier temps renoncés à enlever Hervé Gourdel avant de rebrousser chemin et de finalement capturer le Français. De retour de randonnée le 21 septembre 2014, les marcheurs croisent le groupe terroriste. Hamza les prend alors pour Daesh, une confusion qui déplaît aux hommes armés : "Ils m'ont dit : 'Non, il ne faut pas prononcer ce mot', car c'est une insulte pour eux", explique Hamza interrogé par BFMTV.

"Nous on ne touche pas les civils"

Les membres d'Aqmi
Partager la citation

Au bout de quelques instants, les membres d'Aqmi interpellent Hervé Gourdel : "Il lui a demandé d'intervenir dans la discussion." Mais le Français est incapable de parler : "Il a dit, je ne comprends pas", souligne Hamza. Un autre guide dénommé Karim précise alors qu'Hervé Gourdel est un touriste français. Les hommes refusent donc d’emmener Hervé Gourdel : "Ils ont dit, non, nous on ne touche pas de civils" prétextant vouloir s'en prendre aux autorités et à la "sécurité" selon Hamza. "Puis, ils ont commencé à partir."

Rattrapés par les terroristes

Quelques minutes après leur départ, les terroristes sont de nouveau aux trousses des marcheurs. Une fois, les civils stoppés, les hommes armés hésitent. "Ils ne savaient pas ce qu'ils allaient faire de nous", explique Hamza. Le sort du Français est suspendu à des conversations téléphoniques. 

Ils ne savaient pas ce qu'ils allaient faire de nous

Hamza, accompagnateur de Hervé Gourdel
Partager la citation

Les terroristes promettent de libérer rapidement Hervé Gourdel

À lire aussi
Hervé Gourdel
Le bourreau d'Hervé Gourdel serait mort

Finalement, le groupe repart dans la forêt avec Hervé Gourdel vers 21h30. Le guide français n'a semble-t-il pas protesté : "Il n'a rien dit [...] il a jeté un regard en arrière." Le reste des randonneurs est sous le choc et proteste. Les ravisseurs promettent alors à Hamza le retour prochain du Français : "Il y a des terroristes qui ont dit : 'On va juste lui poser quelques questions et il va revenir, il n'y a pas de problème'".

Des promesses qui n'ont pas été tenues. Après quatre jours de captivité Hervé Gourdel a été assassiné. Ses ravisseurs ont diffusé la vidéo de sa décapitation, intitulée Message de sang pour le gouvernement français. Son corps a été retrouvé dans les montagnes de Kabylie en janvier dernier, puis rapatrié en France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Terrorisme Montagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants