2 min de lecture États-Unis

VIDÉO - Trump évacué en plein point presse après un incident devant la Maison Blanche

Le Secret Service a tiré sur une personne "à l'extérieur de la Maison Blanche", a annoncé Donald Trump. Le président a été mis en sécurité avant de reprendre sa conférence de presse.

>
Trump évacué en plein point presse après un incident devant la Maison Blanche Crédit Image : JIM WATSON / AFP | Crédit Média : Loubna Anaki / RTL | Durée : | Date :
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Donald Trump a brusquement interrompu, lundi 10 août, une conférence de presse à la Maison Blanche. Il a été brièvement placée en confinement, avant de revenir expliquer que le "Secret Service", chargé de protéger le président des États-Unis, venait de tirer sur une personne "à l'extérieur de la Maison Blanche".

"La police a tiré sur quelqu'un", a expliqué Donald Trump à son retour devant les journalistes. "Et le suspect est en route pour l'hôpital", a-t-il ajouté. À la question de savoir si ce suspect était armé, le président a répondu : "D'après ce que je comprends, oui". "C'était à l'extérieur" de la barrière de la Maison Blanche, a-t-il ajouté. "Cela n'a peut-être rien eu à voir avec moi", a-t-il précisé. 

"Le Secret Service peut confirmer qu'un agent a fait usage de son arme à l'angle de la 17e rue et de Pennsylvania Avenue", un croisement tout proche de la Maison Blanche, a tweeté cette police d'élite chargée de la protection des hautes personnalités américaines. "Des responsables de la police sont sur les lieux. Plus d'informations à venir".

Philipos Melaku, un manifestant qui campe devant la Maison Blanche depuis des années, a dit avoir entendu une voix "d'homme" juste avant un tir, vers 17h50 (21h50 GMT). "J'ai entendu un tir et juste avant ça, j'ai entendu des cris qui n'étaient pas intelligibles", a-t-il expliqué. "Immédiatement après cela, au moins huit ou neuf hommes sont arrivés en courant en pointant leurs AR-15", des fusils d'assaut, a-t-il ajouté.

La police quadrille le quartier autour de la Maison Blanche, le 11 août 2020, à Washington Crédits : Brendan Smialowski / AFP | Date : 11/08/2020
3 >
La police quadrille le quartier autour de la Maison Blanche, le 11 août 2020, à Washington Crédits : Brendan Smialowski / AFP | Date : 11/08/2020
La police quadrille le quartier autour de la Maison Blanche, le 11 août 2020, à Washington Crédits : Martin BUREAU / AFP | Date : 11/08/2020
Un agent des Services Secrets informe Donald Trump qu'un individu est armé devant la Maison Blanche, le 11 août 2020, à Washington Crédits : ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Date : 11/08/2020
1/1
À lire aussi
Donald Trump à la Maison Blanche en mars 2020 Donald Trump
États-Unis : Trump proposera un nouveau juge pour la Cour suprême la semaine prochaine

Le président américain donnait son point presse quotidien lorsqu'un agent chargé de sa sécurité s'est approché. "Excusez-moi ?" lui a demandé Donald Trump en s'interrompant, avant de quitter calmement la salle une fois que l'agent lui a glissé des explications à l'oreille.

"Secoué ? (...) Le monde a toujours été un endroit dangereux. Ce n'est pas quelque chose de spécial", a répondu le républicain à une question de journaliste, à son retour après plusieurs minutes. "Je me sens en sécurité avec le Secret Service. Ce sont des gens fantastiques, les meilleurs des meilleurs", a-t-il dit de cette agence fédérale assurant la protection rapprochée du dirigeant des États-Unis et d'autres personnalités politiques américaines. Le président a ensuite repris sa conférence de presse centrée sur la pandémie et l'économie américaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants