1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Guerre en Ukraine : le fils du porte parole du Kremlin piégé par un faux recruteur de l'armée
1 min de lecture

VIDÉO - Guerre en Ukraine : le fils du porte parole du Kremlin piégé par un faux recruteur de l'armée

Nikolaï Peskov, le fils du porte-parole du Kremlin a été appelé par un faux recruteur de l'armée. L'homme de 32 ans a refusé de s'engager pour défendre son pays, ce qui a provoqué l'indignation.

Une vue du Kremlin à Moscou, le 7 mai 2015
Une vue du Kremlin à Moscou, le 7 mai 2015
Crédit : AFP / Archives, Alexander Nemenov
Guerre en Ukraine : le fils du porte parole du Kremlin piégé par un faux recruteur de l'armée
00:01:23
Nerissa Hemani - édité par William Vuillez

Près de 10.000 personnes se sont portées volontaires pour être mobilisées pour l'offensive en Ukraine ces dernières 24 heures, après l'annonce de Vladimir Poutine, a affirmé jeudi 22 septembre l'état-major russe. Si Moscou communique sur ces volontaires, il y a eu un gros couac dans la communication des autorités. Le fils du porte-parole du Kremlin a été piégé par un canular au cours duquel on lui fait croire qu'il doit lui aussi partir à la guerre.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux depuis deux jours, un blogueur russe proche de l'opposant au pouvoir Alexeï Navalny, appelle en direct le fils du porte-parole du Kremlin. Le blogueur se fait passer pour un recruteur de l'armée. D'un ton ferme, il explique à Nikolaï Peskov qu'il doit se présenter à 10h du matin dans un commissariat militaire pour être mobilisé. "Euh, évidemment que je ne viendrai pas demain à 10h du matin. Vous devez comprendre, je suis Nikolaï Peskov. Il n'est pas tout à fait correct que je sois là-bas. Je réglerai ça à un autre niveau", dit-il. 

Autrement dit, je n'irai pas à la guerre. L'homme de 32 ans explique qu'il n'a aucun problème pour défendre sa patrie, mais qu'il doit d'abord comprendre ce qui est faisable car il n'est pas un simple soldat. Cette déclaration fait tâche et suscite l'indignation, à tel point que le père de Nikolaï, Dimitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a dû s'exprimer. Il dit être au courant du canular, mais selon lui, l'échange en intégral n'a pas été publié.  

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/