2 min de lecture Faits divers

États-Unis : le témoignage d'une femme battue qui a émasculé son mari

Il y a vingt-cinq ans, Lorena Bobitt avait tranché le sexe de son mari qui la violait et la battait. Amazon diffuse une série-documentaire sur cette affaire, surmédiatisée à l'époque.

micro generique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : le témoignage d'une femme battue qui a émasculé son mari Crédit Image : Capture d'écran Youtube/ Amazon Prime Video | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

Les faits remontent à 1993 et avaient fait beaucoup parler dans le monde entier. John Bobitt, ancien militaire américain âgé de 26 ans, s'était fait trancher le pénis par sa femme Lorena, 24 ans. Elle avait attendu que son époux s’endorme pour agir avec un couteau de cuisine avant de jeter le bout dans un champ près d’une supérette.

Quelqu'un l'avait alors récupéré, et mis dans de sac de courses rempli de glace. Après 9h d'opération, les chirurgiens avaient réussi à lui implanter le morceau. Contre toute attente, le militaire a ensuite raconté que c’était "le jour le plus heureux de sa vie", "comme un enfant qui ouvre ses cadeaux le matin de Noël".

John Bobitt a beaucoup parlé de l’affaire et a cherché à gagner de l’argent en vendant cette histoire qui l’avait rendu célèbre. Il a monté un groupe de rock, qui s’appelait "Les Membres Amputés". Il a aussi tourné dans des films porno aux titres bourrés de jeux de mots douteux sur ce qui lui était arrivé.

Si cette affaire refait surface ce jeudi 28 février, c’est que Amazon diffuse une série documentaire dans laquelle témoigne Lorena Bobbitt. Et à cette occasion on s’aperçoit que les médias ont profondément changé en 25 ans. 

Les médias ont pris la défense du mari

À lire aussi
La police judiciaire, sur les lieux de l'attaque à l'arme blanche à Paris, le 25 septembre 2020 Paris
Attaque à Paris : deux nouvelles personnes placées en garde à vue

À l’époque, la couverture médiatique, amplifiée par les commentaires et les blagues, dépeignait John Bobitt en victime d’une dingue qui le frappait, d’une épouse incontrôlable au point de mutiler son mari, de trancher sa virilité. Parce qu’elle était jalouse, qu’il avait des maîtresses, et qu’il voulait divorcer.

Mais Lorena Bobitt raconte aujourd’hui dans les documentaires, une histoire assez différente, de terreur domestique, où la victime, c’est elle, et pas son mari. Victime durant des années d’abus psychologiques et physiques, elle était régulièrement battue par son époux, violée, sodomisée de force. Et ce soir là, elle n’a plus supporté ce qu’il lui faisait subir. 

Elle aurait pu le tuer. Et ca aurait été un fait divers parmi beaucoup d’autres, qui n’aurait pas suscité la même curiosité. Elle a préféré amputer son pénis, l’instrument des violences sexuelles qu’il lui infligeait. Cette affaire est révélatrice sur notre changement de perceptions des choses, car elle ne raconte pas une nouvelle histoire. Elle avait déjà dit tout ça au procès. Elle risquait 20 ans de prison, et les jurés, touchés par son récit, ont choisi de l’acquitter.

Ce qui n'est pas le cas des journaux et émissions. Lorsqu'on réentend les archives, on s'aperçoit que les médias avaient pris la défense du mari. Par exemple Howard Stern, l’un des animateurs radio les plus écoutés du pays, avait reçu le mari comme un héros, et disait à l’antenne, je cite, "qui peut croire qu’il la violait, elle n’est pas si jolie". Ou bien "elle devait aimer ça, si elle ne voulait pas qu’il la quitte". Bobitt continue à dire que sa femme le battait.

Par la suite, après leur divorce, John Bobitt a été accusé par plusieurs femmes d’agression et a même fait de la prison. 

>
États-Unis : bande-annonce du documentaire sur l'affaire Lorena Bobbitt Crédit Média : youtube | Date :
La rédaction vous recommande










Lire la suite
Faits divers Agression Couple
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants