1 min de lecture Allemagne

VIDÉO - Canicule : un homme entièrement nu arrêté au guidon de son scooter

Alors que certains se battent pour alléger leur tenue de travail, l'homme au guidon de son scooter, interpellé par la police, a simplement répondu aux forces de l'ordre : "Ben, il fait chaud non ?".

>
Canicule : un homme entièrement nu arrêté au guidon de son scooter Crédit Image : Capture Twitter | Crédit Média : Le 12:45 | Date :
Photo Esther
Esther Serrajordia et La rédaction de M6

La canicule est présente partout en Europe, et l'Allemagne n'est pas épargnée. Dans le sud-ouest du pays, les températures sont montées jusqu'à 39 degrés. Près de Berlin, un feu de forêt a ravagé 100 hectares depuis lundi 24 juin. Les animaux des deux zoos de la capitale ont tous dû être douchés

Pour supporter au mieux la chaleur, les policiers ont demandé à pouvoir travailler en short et en chaussures ouvertes, sans succès. Une polémique a également éclaté à Munich, après que des agents de sécurité aient demandé à des femmes, prenant le soleil seins nus sur les plages de la rivière Isar, de se couvrir la poitrine. 

Mais certains ont décidé de ne pas se plier à la loi. Dans le Brandebourg, mercredi 26 juin, un homme a été interpellé par la police. Rien d'anormal pour l'instant, excepté que ce dernier était totalement nu au guidon de son scooter. L'homme, qui n'avait pas oublié de mettre son casque, a simplement répondu aux policiers : "Ben, il fait chaud non ?". Les agents de la force de l'ordre ont immortalisé le moment. 

Toujours en Allemagne, un conducteur de trottinette électrique a également été arrêté par la police parce qu'il conduisait nu dans la rue. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allemagne Canicule Arrestation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants