2 min de lecture États-Unis

Trump : l'Iran "semble" être à l'origine de l'attaque contre l'Arabie

Les Etats-Unis préparaient lundi la riposte après des attaques "sans précédent" contre des installations pétrolières en Arabie saoudite, qui ont réveillé la crainte d'une confrontation militaire avec l'Iran, mis en cause plus ou moins directement par Washington et Ryad.

Donald Trump, le 16 septembre 2019
Donald Trump, le 16 septembre 2019 Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Pour Donald Trump, "il semble" que ce soit la République islamique qui ait visé des installations pétrolières en Arabie. Le président américain a déclaré lundi 16 septembre que l'Iran semblait bien être derrière l'attaque contre l'Arabie saoudite, mais qu'il souhaitait "éviter" un conflit et attendait d'en connaître l'auteur "avec certitude".

L'attaque contre des installations pétrolières saoudiennes pendant le week-end, revendiquée par les rebelles yéménites Houthis soutenus par Téhéran, a réduit brutalement l'approvisionnement du monde en brut et réveillé la crainte d'une escalade militaire entre Etats-Unis et Iran.

Donald Trump a aussi dit sa détermination à "aider" son allié saoudien mais en assurant souhaiter "éviter" une guerre avec l'Iran."Je ne veux de guerre avec personne, mais nous sommes préparés plus que quiconque" à un conflit, a-t-il ajouté. "Est-ce que nous allons emprunter cette voie? Nous verrons".

"Nous devons parler avec l'Arabie saoudite (...). Nous parlons aussi avec l'Europe (...) mais je peux vous dire que c'était une très grosse attaque et notre pays pourrait très facilement y répondre par une attaque beaucoup plus grosse. Mais nous allons d'abord voir avec certitude qui a fait cela".

Trump "prêt à riposter"

À lire aussi
Le député démocrate Elijah Cummings États-Unis
Etats-Unis : décès d'un élu démocrate impliqué dans l'enquête sur Trump

Les tirs de samedi ont entraîné la réduction de moitié de la production de pétrole du premier exportateur mondial et donc porté un coup d'arrêt brutal à l'approvisionnement de la planète en or noir. Le président américain souffle le chaud et le froid sur le dossier iranien. 

Donald Trump, qui s'est dit dès dimanche "prêt à riposter" et sur lequel tous les yeux sont braqués pour savoir s'il va ordonner des frappes contre l'Iran, a réuni lundi son équipe pour faire le point sur la situation. 

"Je peux vous dire que c'était une très grosse attaque et notre pays pourrait très facilement y répondre par une attaque beaucoup plus grosse", a prévenu le président américain devant la presse.

"Défendre l'ordre international"

Il y a trois mois, il avait renoncé à mener une frappe contre l'Iran pour, selon ses dires, éviter une décision disproportionnée après une attaque visant un drone dans laquelle aucun Américain n'avait perdu la vie. Après l'attaque contre l'Arabie de ce week-end, le ministre américain de la Défense Mark Esper a assuré que les Etats-Unis allaient "défendre l'ordre international" "sapé par l'Iran".

Et dès samedi, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait accusé l'Iran d'être responsable des attaques, estimant qu'il n'existait aucune preuve qu'elles soient venues du Yémen, malgré la revendication des rebelles Houthis yéménites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Iran Arabie Saoudite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants