2 min de lecture Iran

Nucléaire : Macron va rencontrer des responsables iraniens avant le G7

Le nucléaire iranien sera au centre des discussions à Biarritz entre Etats-Unis et Européens lors du sommet du G7 qui s'ouvre samedi.

Emmanuel Macron, le 15 août 2019
Emmanuel Macron, le 15 août 2019 Crédit : Yann COATSALIOU / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Emmanuel Macron prend les devants sur le dossier iranien. Le chef de l'État a annoncé mercredi 21 août qu'il recevrait des représentants de Téhéran avant le sommet du G7 qui s'ouvre samedi à Biarritz. Objectif : travailler sur des propositions permettant de sauvegarder l'accord sur le nucléaire iranien.

"J'aurai dans les prochaines heures, avant le G7, une réunion avec les Iraniens pour essayer de proposer des choses", a le président français Le chef de l'Etat va s'entretenir vendredi à Paris avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, selon l'agence officielle iranienne Irna. 

Le nucléaire iranien sera aussi au centre des discussions à Biarritz entre Etats-Unis d'un côté, sortis de l'accord en 2018, et Européens signataires du texte de l'autre, a précisé le président français. "On doit avoir une discussion au sommet sur comment on gère le dossier iranien, on a des vrais désaccords au sein du G7", a-t-il souligné.

Éviter l'escalade

Conclu en 2015 entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, Royaume-Uni, France et Allemagne), l'accord de Vienne avait permis la levée d'une partie des sanctions visant Téhéran en échange de l'engagement iranien de ne pas se doter de l'arme nucléaire.

À lire aussi
Des puits de pétrole en Iran, le 12 mars 2017 énergie
Découverte d'un immense gisement de pétrole en Iran

En réponse au retrait américain en 2018 et à l'incapacité des Européens pour l'aider à contourner les sanctions, Téhéran a arrêté en juillet de respecter certains de ses engagements pris aux termes de l'accord et menace de s'affranchir d'autres obligations.

"Ce que j'attends de l'Iran c'est quelle reste dans le cadre du JCPOA et qu'elle évite toute escalade", a noté Emmanuel Macron. "Ce que j'espère des Etats-Unis et de la discussion au niveau du G7, c'est une clarification de la stratégie" pour faire bouger les Iraniens, a-t-il ajouté.

"Un moment fatidique"

"On est à un moment fatidique parce que les Iraniens ont envoyé des messages très clairs, avec des enrichissements symboliques (d'uranium) durant ces dernières semaines, mais ont annoncé des mesures additionnelles en septembre puis à la fin de l'année et sont en train de construire maintenant une stratégie de sortie du JCPOA", a observé le président français.

La France mène les efforts européens pour sauver le texte depuis le retrait unilatéral du président américain Donald Trump en mai 2018, suivi du rétablissement par Washington de sanctions draconiennes contre Téhéran.

"Nous avons fait des propositions soit d'allègement des sanctions (visant l'Iran), soit de mécanismes de compensation pour permettre au peuple iranien de mieux vivre (...) en contrepartie d'engagements clairs de retour (de l'Iran) à un strict respect du JCPOA mais aussi d'engagements de nouvelles négociations, conformément à ce que les Américains et nous-mêmes souhaitons", a rappelé Emmanuel Macron.

"Une stratégie iranienne de sortie du JCPOA est éminemment risquée pour l'Iran et pour toute la région", a-t-il mis en garde. "Une stratégie (américaine, ndlr) qui serait une stratégie de montée en tensions, de sanctions additionnelles serait risquée parce que nul n'en mesure les conséquences directes ou indirectes dans la région", a-t-il également souligné.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran Nucléaire Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants