1 min de lecture Bombardements

Syrie : Donald Trump réclame la fin du "carnage" dans la province d'Idleb

Donald Trump a demandé à Moscou, Damas et Téhéran d'arrêter de "tuer des milliers de civils innocents" dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

La ville d'Idleb, en Syrie, le 30 mai 2019, après avoir été bombardée.
La ville d'Idleb, en Syrie, le 30 mai 2019, après avoir été bombardée. Crédit : Idleb
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Depuis mi-décembre, les troupes du président syrien Bachar al-Assad, soutenues par l'aviation russe, ont intensifié les bombardements dans la province d'Idleb (dans le nord-ouest du pays). Les violents combats avec les jihadistes et les rebelles se poursuivent aussi au sol. Et ce malgré le cessez-le-feu annoncé en août dernier.

Environ 80 civils ont été tués dans le cadre de cette nouvelle escalade, et des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées par les combats des derniers jours, fuyant souvent vers le Nord frontalier de la Turquie.

La situation a poussé Donald Trump à réagir. Le président américain a appelé ce jeudi 26 décembre Moscou, Damas et Téhéran à cesser ce "carnage" : "La Russie, la Syrie et l'Iran tuent, ou sont sur le point de tuer, des milliers de civils innocents dans la province d'Idleb. Ne le faites pas !". Le président américain a aussi salué la Turquie qui "travaille dur pour stopper ce carnage".

Ce mardi 24 décembre, Ankara avait de son côté annoncé être en pourparlers avec Moscou pour obtenir un nouveau cessez-le-feu à Idleb, appelant à la fin immédiate des frappes. La France a aussi réclamé une "désescalade immédiate", accusant Damas et ses alliés russe et iranien "d'aggraver la crise humanitaire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bombardements Syrie Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants