1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Séismes en Italie : pourquoi la population est-elle inquiète ?
2 min de lecture

Séismes en Italie : pourquoi la population est-elle inquiète ?

CARTE INTERACTIVE - Depuis un an, l'Italie a été touchée par de violents tremblements de terre qui ont causé de nombreux dégâts.

Des bâtiments en ruine dans le village d'Amatrice, dans le centre de l'Italie, après un séisme de magnitude 6,2 le 24 août.
Des bâtiments en ruine dans le village d'Amatrice, dans le centre de l'Italie, après un séisme de magnitude 6,2 le 24 août.
Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Camille Kaelblen & AFP

Série noire en Italie. Il y a un an jour pour jour, le séisme d'Amatrice faisait 299 morts. La secousse de magnitude 6,0, survenue dans la nuit du 23 au 24 août 2016, avait quasiment rasé la commune d'Amatrice et les communes alentour.

Un choc d'autant plus dur que trois autres séismes ont également secoué la région depuis : le 26 et le 30 octobre à Ussita et à Norcia, puis le 18 janvier à Farindola, dans les Abruzzes. Le 21 août, un tremblement de terre a également touché l'île touristique de Ischia, au large de Naples.

Moins meurtrières que celle qui a ravagé Amatrice, ces nouvelles secousses ont à chaque fois augmenté le nombre de sinistrés. Le coût des dégâts est actuellement estimé à 23,55 milliards d'euros par la protection civile. Désormais, la population est aussi plus méfiante envers cette "terre qui danse".

Cliquez sur les points rouges pour afficher les informations sur les séismes : 

Lenteur de la reconstruction

Méfiante, mais aussi mécontente : dans la région d'Amatrice, les habitants s'inquiètent des lenteurs de la reconstruction. Les petites maisons provisoires promises rapidement après le séisme tardent à arriver. Sur les 3.830 commandées dans toute la région, seules 456 ont été livrées.

À lire aussi

"Face à une séquence d'événements sismiques sans précédent, nous avons mis en place des mesures et des ressources sans précédent", a pourtant assuré le chef du gouvernement, Paolo Gentiloni, lors d'une conférence de presse tenue le lundi 21 août. Les enveloppes débloquées par les pouvoirs publics atteignent déjà un total de 6,1 milliards d'euros.

Des normes anti-sismiques pas toujours respectées

Le plan de reconstruction se veut pourtant ambitieux : une enveloppe de 500 millions d'euros sur 2017 et 2018 a été prévue pour créer des zones franches afin de favoriser une reprise de l'activité dans la région. Pour éviter que certains hameaux ne tombent dans l'oubli, le gouvernement s'est aussi engagé à participer à la reconstruction de toutes les habitations, y compris des résidences secondaires.

Autre source d'inquiétude en Italie : le non-respect des normes anti-sismiques dans beaucoup de zones du territoire qui pourraient être touchées par un tremblement de terre. Lundi 21 août, le séisme qui a frappé l'île d'Ischia était seulement de magnitude 4,0. Il a pourtant causé d'importants dégâts matériels et causé la mort de deux personnes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/