1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Séisme en Haïti : le point sur la situation
3 min de lecture

Séisme en Haïti : le point sur la situation

Près de 4 jours après le séisme de magnitude 7,2 survenu dans le sud-ouest d'Haïti, le nombre de victime ne cesse de grimper et les aides humanitaires se multiplient partout dans le monde, alors que de nouvelles tempêtes viennent menacer de nouveau les sinistrés.

Des denrées alimentaires sont quotidiennement apportées aux sinistrés du séisme en Haïti
Des denrées alimentaires sont quotidiennement apportées aux sinistrés du séisme en Haïti
Crédit : Reginald LOUISSAINT JR / AFP
Romain Giraud & AFP

Des habitants trempés, épuisés, sans autre choix que d'uriner et déféquer dans des rues menacées d'inondations : le sud-ouest d'Haïti est plongé depuis samedi 12 août dans un chaos qui ne cesse de s'agrandir heure par heure. Selon un dernier bilan provisoire du séisme de magnitude 7,2, 1.941 morts et plus de 9.900 blessés ont été recensés, selon les services de protection civile du pays, et plus de 60.000 maisons ont été détruites. Le Premier ministre Ariel Henry a décrété l'état d'urgence pour un mois dans les quatre départements affectés par la catastrophe. 


Bricolant à la hâte des abris de fortune, les habitants sont dépités. Il faut dire également que les sinistrés sont démunis face aux violentes intempéries d'une nouvelle tempête tropicale. "Hier soir, nous avons passé un mauvais moment. Beaucoup de vent et puis la pluie. Je suis restée assise : à chaque fois, les rafales nous envoyaient de l'eau", confie une sinistrée, tout en tenant d'une main le maigre morceau de bois auquel est attachée une bâche déchirée.

L'accès en eau reste aussi très restreint par endroits, comme dans la commune de Pestel, où plus de 1.800 citernes sont fissurées ou écrasées, faisant craindre une dégradation des conditions sanitaires. Cette potentielle pénurie est prise très au sérieux par les autorités puisque quelques mois après le terrible séisme de 2010, qui avait coûté la vie à 200.000 personnes, une mauvaise gestion des eaux usées dans une base onusienne avait facilité la propagation du choléra dans le pays. L'Unicef a estimé mardi que 1,2 million de personnes, dont 540.000 enfants, étaient affectées par la crise. 

L'UE débloque 3 millions d'euros d'aide humanitaire

Sur le terrain, l'aide médicale mais aussi alimentaire s'organise. Des blocs opératoires de fortune ont été rapidement monté dans les zones affectées par le séisme. A l'hôpital de l'Ofatma aux Cayes, les soldats américains ont déchargé des caisses de matériel avant d'accueillir dans leur appareil, en direction de Port-au-Prince, un homme sévèrement blessé sur une civière et petit garçon de 7 ans, porté dans les bras d'un travailleur de l'organisation d'évacuation médicale Hero Ambulance.

À lire aussi

En tout, les Etats-Unis, qui ont évacué une quarantaine de personnes pour des soins urgents avec trois hélicoptères des gardes-côtes, ont affrété huit hélicoptères de l'armée depuis le Honduras, pour continuer les efforts d'évacuation médicale  L'USS Arlington, un navire de transport de la marine américaine doit également arriver ce mercredi 18 août en Haïti avec à son bord, une équipe chirurgicale, a annoncé le Commandement sud du Pentagone.

De son côté, la commission européenne a annoncé ce mardi 17 août qu'une aide humanitaire d'un montant de 3 millions d'euros allait être débloquée par l'UE pour Haïti "le plus vite possible". Ces fonds débloqués seront mis à disposition de "partenaires humanitaires déjà actifs" dans la région et viendront renforcer la capacité de ces organisation à "fournir rapidement une aide humanitaire aux Haïtiens les plus vulnérables", précise la Commission dans un communiqué.

La France, quant à elle, comme beaucoup d'autres pays, tente de venir également en aide aux sinistrés. Invité RTL ce mardi 17 août, Corinne Makowski, secrétaire nationale du Secours populaire, a détaillé les "deux points d'actions" sur lesquels l'organisation va se concentrer pour venir en aide aux Haïtiens : "les besoins en médicaments, en produits sanitaires mais aussi en carburant pour faire fonctionner les groupes électrogènes et de la nourriture et de l'eau" affirmant que le secours populaire a identifié "300 familles et leur envoyer de l'eau, nourriture et tentes pour qu'elles soient mises à l'abris". 

Toujours au micro de RTL un peu plus tôt dans la journée de ce mardi, la ministre des armées Florence Parly a confirmé que les armées françaises étaient engagées dans l'opération humanitaire d'Haïti et que des denrées alimentaire et médicales allaient arriver "cette semaine" sur l'île. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/