1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Russie : une fusillade fait au moins 6 morts à l'université de Perm
2 min de lecture

Russie : une fusillade fait au moins 6 morts à l'université de Perm

Au moins six personnes sont mortes lundi en Russie lors d'une fusillade dans une université de Perm, dans l'Oural, a indiqué le service de presse de l'établissement.

L'université de Perm en Russie
L'université de Perm en Russie
Crédit : Toshishiro
Lison Bourgeois & AFP

Au moins six personnes ont été tuées ce lundi 20 septembre dans une fusillade sur le campus d'une université à Perm (Oural). Selon le ministère russe de la Santé, cité par les agences russes, au moins 28 personnes ont été blessées, dont 19 par balles.

L'auteur présumé des faits a été interpellé, a indiqué le Comité d'enquête russe.L'identité de l'assaillant a été établie, mais pas révélée selon le service de presse de l'université. Les premiers éléments communiqués indiquent qu'il s'agit d'un étudiant qui a ouvert le feu sur ses camarades.

Le service de presse de l'université assure que l'assaillant a pénétré sur le campus à 11 heures (heures locales - 06H00GMT). L'auteur a "été blessé lors de son arrestation étant donné qu'il opposait une résistance", a détaillé le Comité d'enquête. Pour l'instant, aucune information n'a été communiquée sur le mobile du tireur.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos montrent la scène. On y voit des étudiants qui sautent des fenêtres du premier étage pour fuir la fusillade. Certaines prises de vues filment un individu vêtu entièrement de noir qui ouvre le feu et se dirige vers l'entrée d'un bâtiment.

"Lâche ton arme"

À lire aussi

Le sous-lieutenant de police Konstantin Kalinine a raconté dans une vidéo diffusée par le ministère de l'Intérieur être accouru avec son partenaire sur le campus après avoir été informé de tirs.  

"J'ai vu un jeune homme armé dans les escaliers. J'ai crié lâche (ton arme) mais il a tourné son arme vers moi et a tiré, après quoi j'ai fait usage de mon arme à feu", a-t-il dit, précisant avoir touché le suspect, puis lui avoir porté secours.  

Selon le Comité d'enquête, le tireur était armé d'un "fusil de chasse à canon lisse" qu'il avait acquis en mai dernier, soit avant un durcissement de la législation sur le port d'armes à la suite d'une précédente fusillade sanglante dans une école. 

En fin de journée, le président russe Vladimir Poutine a jugé que cette fusillade était "un grand malheur" pour la Russie, un drame qui a fait six morts et 28 blessés. 

"C'est un grand malheur non seulement pour les familles qui ont perdu un enfant, mais pour tout le pays", a-t-il dit, dans des propos retransmis à la télévision, appelant aussi les forces de l'ordre à faire la lumière sur les motivations du tireur, un étudiant qui a ouvert le feu sur "des jeunes qui commençaient tout juste leur vie".  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/