1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mali : qu’est-ce que le groupe Wagner, ces miliciens russes qui inquiètent la France ?
1 min de lecture

Mali : qu’est-ce que le groupe Wagner, ces miliciens russes qui inquiètent la France ?

ÉCLAIRAGE - La junte au pouvoir à Bamako étudie la possibilité d'un contrat avec Wagner sur le déploiement d'un millier de paramilitaires russes. Un accord jugé "extrêmement préoccupant" par Paris.

Un véhicule de l'armée française au Mali (illustration)
Un véhicule de l'armée française au Mali (illustration)
Crédit : DAPHNÉ BENOIT / AFP
Thomas Pierre

Donbass, Ukraine, Syrie, Centrafrique... Depuis 2014, le groupe Wagner serait présent dans une dizaine de régions du globe. Cette force privée russe, comptant entre 2.500 et 5.000 mercenaires, se mobiliserait partout "où la Russie a des intérêts stratégiques", assure Amnesty international.  

Et un nouveau pays serait sur le point de faire appel à ses services controversés : le Mali. La junte au pouvoir à Bamako étudierait en effet la possibilité de conclure un contrat sur le déploiement d'un millier de paramilitaires russes, pour former ses forces armées et assurer la protection des dirigeants. Selon l'AFP, Wagner négocierait même pour arriver en force dans le pays, moyennant finances et contreparties minières.

Bien que démentis par le Kremlin, Paris s'inquiète en haut lieu de tels pourparlers, jugeant la possibilité d'un accord "extrêmement préoccupant". L'arrivée de ces troupes pourrait ainsi remettre en cause l'engagement de la France au Mali, où ses militaires combattent les jihadistes depuis huit ans. Cet éventuel recours surviendrait alors que Paris, qui comptait encore à l'été quelque 5.000 soldats au Sahel, y réduit peu à peu son dispositif militaire.  

"L'armée secrète de Vladimir Poutine"

Mais qu'est-ce exactement que le groupe Wagner ? Sur le papier, cette société privée russe de sécurité fournit des services de maintenance d'équipements militaires et de formation. Mais officieusement, il est accusé d'agir pour le compte du Kremlin là où il ne veut pas apparaître de manière trop officielle. À ce titre, Amnesty international la surnomme "l'armée secrète de Vladimir Poutine". 

À lire aussi

Le groupe Wagner serait ainsi dirigé par le richissime homme d'affaires et proche du pouvoir russe, Evguéni Prigojine. Ses hommes seraient déjà présents dans plusieurs pays d'Afrique, comme la Libye, le Soudan ou le Mozambique. Depuis 2018, des centaines de conseillers militaires russes ont même été officiellement déployés en Centrafrique. Ces derniers, souvent présentés comme étant des paramilitaires de Wagner, ont été accusés par des témoins, des ONG et des experts onusiens d'exactions.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/