1 min de lecture Vladimir Poutine

Russie : un chamane parcourt le pays pour "exorciser" Poutine

Ce jeudi 19 septembre, la police russe a interpellé un chamane sibérien qui avait parcouru le pays avec l'ambition de bannir le "démon" Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine, le 22 février 2018
Vladimir Poutine, le 22 février 2018 Crédit : Yuri KADOBNOV / AFP
Louis Rigaudière et AFP

L'exorcisme n'aura finalement pas lieu. La police russe a arrêté jeudi 19 septembre un chamane sibérien qui avait entamé un interminable périple à pied à travers le plus grand pays du monde avec l'ambition de bannir le "démon" Vladimir Poutine.

Alexandre Gabychev, qui avait entamé en mars sa marche et prévoyait d'arriver en 2021 à Moscou, a été interpellé dans la nuit de mercredi 18 septembre à jeudi 19 septembre dans la république russe de Bouriatie, en Sibérie orientale, pendant qu'il campait avec des disciples sur une autoroute proche du lac Baïkal.

Il a été renvoyé dans sa région natale de Iakoutie, où il est "recherché pour avoir commis un crime", selon la police qui n'en a pas précisé la nature. "Il y a quelques minutes, la route a été fermée par des policiers armés. Ils ont rapidement cerné notre camp et ont été directement dans la tente du chamane. Ils étaient quelques dizaines", a raconté l'un de ses "suiveurs" sur la chaîne YouTube d'Alexandre Gabychev, où il conte son aventure. 

Très pratiqué dans les régions isolées

L'ambition de ce chamane de 51 ans, une fois arrivé dans la capitale russe, était d'organiser une "cérémonie d'exorcisme de Poutine". "Dieu a dit qu'il était un démon. La nature ne l'aime pas. Là où il est présent, il y a des cataclysmes et des actes de terrorisme", a déclaré le chamane sibérien à la chaîne de télévision d'opposition Dojd en juillet.

À lire aussi
A l'entrée de l'Elysée, lundi 9 décembre, une militante Femen a protesté lors de la venue de Vladimir Poutine. Vladimir Poutine
Paris : une Femen proteste contre la venue de Vladimir Poutine

Autrefois très pratiqué dans les régions isolées de Sibérie et d'Extrême-Orient, le chamanisme, qui se veut une intercession entre l'homme et les forces de la nature, a beaucoup souffert de la période soviétique, quand il était interdit et devait être pratiqué en cachette. Il connaît depuis la fin de l'URSS un regain d'intérêt, même si les critiques estiment qu'il n'a plus grand-chose à voir avec le chamanisme des origines. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vladimir Poutine Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants